Le bras de fer opposant Elhadj Mamadou Sylla de l’UDG et le Rpg-arc-en-ciel a-t-il pris fin par la défaite du premier? C’est la question que l’on se pose après les sorties médiatiques de l’homme d’affaires suivies du départ d’une vingtaine de cadres dont deux députés du parti.

 

De sources concordantes, le Chef de l’Etat a reçu vendredi après midi les députés de la majorité pour concertation sur la répartition des postes dans le bureau du futur parlement.

Mamadou Sylla, député élu sur la liste du Rpg-arc-en-ciel a fait le déplacement et a même pris la parole pour tenter de « se blanchir » selon un témoin.
Le patron de l’Udg aurait tenu à rassurer le Pr Alpha Condé son appartenance à la mouvance présidentielle. En tout état de cause aurait-il-dit « je ne suis pas avec l’opposition et n’ai fait d’accord avec personne ».

Après cette déclaration, l’enfant de Boké, a demandé sans succès une audience avec le Chef de l’Etat, avant de quitter les lieux. Dans les couloirs, des nouvelles sur une possible publication très prochaine des audits fumaient partout, selon d’autres sources. De quoi ramolir le richissime homme d’affaires aux origines “toujours douteuses”.

Selon nos informations, les deux députés de l’Udg inscrits au même titre que Mamadou Sylla sur la liste du Rpg-arc-en-ciel, se sont désolidarisés avec leur mentor et ont réaffirmé leur appartenance à la majorité présidentielle. Une autre raison d’aggraver la position de l’ex-boss du CNPG. Qui est fou ?

Pour le reste, les choses semblent se décanter. La candidature de l’économiste Kory Kondiano est désormais définitivement approuvée par les députés de la majorité présidentielle. La première Vice- présidence reviendra à l’Honorable Saloum Cissé, l’actuel secrétaire général du parti au pouvoir, une autre V/présidence aux partis alliés tan disque l’une des V/Présidences est réservée à l’opposition. De même la répartition des commissions a suivi et des propositions allant dans le sens du partage auraient été entérinées.

B.Abdallah/Aminata.com

PARTAGER

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here