Rate this post

Depuis un certain temps , ce mouvement naissant donne des vertiges à certains responsables fédéraux de l’UFDG qui se battent avec la dernière énergie pour le torpiller au motif qu’il dessert le grand parti local et son leader.

Joint au téléphone Thierno Abdoulaye Diallo ”Garrincha” président du conseil de quartier  de Tata choisi pour piloter le mouvement entend opter pour la sagesse et le recul:

<<je sais quoi c’est ce mouvement de soutien, des jeunes sont venus me voir pour que je sois parrain de leur mouvement j’ai donné mon accord et on a entrepris des séances de rencontre pour fortifier la structure et on attendait de formaliser les choses pour  aller vers les hautes instances locales du parti mais entre temps les rumeurs ont eu raison de nos intentions.

A propos de la structure j’avais touché mot officieusement à deux personnes dont le secrétaire fédéral qui a signé le communiqué de réprobation de nos activités.

Moi jusque là je ne fais partie d’aucun comité de base et des jeunes de Labé associés en région forestière voulait donner une aide ,on attendait la fin des pluies mais si d’aucuns pensent que ça peut porter atteinte à l’unité del’UFDG,on va avorter l’idée et rester au niveau du militant simple.>>

Ainsi a parlé le sieur Garrincha joint au téléphone jeudi au cours de l’émission hallein fop où il a déploré le fait que certaines personnalités locales de l’UFDG aient incité des auditeurs d’une radio de la place de traiter le mouvement de tous les noms d’oiseaux.

Également invité de la même émission, le responsable des jeunes de l’UFDG Aliou Laly Diallo a conduit la riposte:

<<Nous sommes fiers des soutiens entiers de l’UFDG et de Elhadj Cellou Dalein.Mais personne ne nous a fait part de la création d’un tel mouvement,et pire nous avons eu des échos d’attaques ciblées contre certains d’entre nous comme l’honorable Cellou,Aliou Sampiring,Aliou Laly ou Bachir Koula,en sourdine les éléments du mouvement cherchait de la force pour venir affronter le bureau fédéral et nous avons des preuves…Tous ces problèmes ont commencé après le passage de Bah Oury à Labé c’est lié,un des jeunes fondateurs de ce mouvement s’est retiré car les objectifs de départ ont changé.Est ce que si vous voulez m’aider à labourer mon champ vous venez sans permission et tombez sur le champ à mettre du maïs à la place de l’arachide?>>

Interrogé sur les preuves dont il parlait Mr Diallo s’est appesanti sur le rapport de certains dissidents du mouvement qui pouvaient avoir intérêt en ne briguant pas la présidence par exemple mais n’a pas fléchi et est resté sur  sa position de départ.

Ousmane K. Tounkara

PARTAGER

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here