L’ambassade du Royaume Unis en Guinée a primé deux agents du ministère de l’environnement, des eaux et forêts dans le cadre de la protection des espèces de faune et de flore sauvages mercredi 23 janvier 2019. La cérémonie s’est déroulée dans l’enceinte de l’ambassade du royaume Unis en présence du ministre dudit département et des partenaires internationaux.

Dans sa déclaration, l’ambassade du Royaume Unis a expliqué l’objectif de la cérémonie, « c’était d’abord de reconnaitre les efforts de deux cadres très importants au sein de l’environnement des eaux et forêts. Ils se sont très bien impliqués dans la lutte contre le trafic de font sauvage y compris la lutte contre corruption ».

Poursuivant, Mme… a ajouté que depuis huit ans, ils ont lutté avec l’ONG Galf qui travaille en étroite collaboration avec le ministère de l’environnement, des eaux et forêts mais,  avec le ministère de la justice  et le ministère de la sécurité. Eux tous ensembles, ils ont arrivé à arrêter près que 150 trafiquants de fonts sauvages. Ils ont relâché plus de 600 animaux qui étaient détenus.

« L’objectif pour nous, c’est vraiment de reconnaitre l’importance de la biodiversité en Guinée. La richesse naturelle des guinéens et de sensibiliser aussi les guinéens à ce que vous avez naturellement, on parle beaucoup de mines, de la fertilité de la terre comme le potentiel de l’agriculture, mais vous avez aussi une biodiversité magnifique, une population de fonts sauvages et flore endogène à la Guinée  qui ne sont pas bien connus », a précisé l’ambassadrice avant de rappeler que c’est aux guinéens de les protéger pour les futures générations mais aussi parce que c’est un atout qui pourrait les assister à développer à l’avenir.

Les primés Colonel Mamadou Bhoye Sow et Mamadou Bella Diallo se dit très content du geste de l’ambassade du Royaume Unis pour la reconnaissance de leur effort.

« Je suis très honoré. C’est un prix qui ne m’appartient pas seul, il appartient à tout le département et surtout aux responsables qui m’ont permis d’arriver là. Pour que j’ai ce prix, j’avoue qu’il y a eu tout un accompagnement à travers la formation et l’appui des différents responsables », s’est réjoui M. Diallo.

Cette cérémonie a marqué la projection d’un film d’une vidéo qui a été produite par le projet Galf. Cette vidéo montre des animaux sauvages qui étaient détenus qui ont finalement été relâchés et les coupables se trouvent actuellement dans les mains de la justice dont le ministre de l’environnement a promis de poursuivre l’affaire jusqu’au bout.

« C’est vraiment impressionnant, c’est pathétique. Quand je sais qu’à un moment, on a vraiment besoin que la sanction sur la Guinée soit levée parce que nous avons dans nos murs une mission de CITES que moi-même j’ai préparé lors de ma mission à Londres et à la COP. Je tenais absolument, ça faisait un peu trop, 4 ans c’est trop. Le pays est sur sanction, il y a eu beaucoup d’évolutions, beaucoup de changements, il y a des codes qui ont été présentés à l’assemblée, tout ça pour règlementer la chasse en Guinée pour mieux protéger les fonts et donc il était temps pour nous de se battre pour que cette sanction soit levée. Cette occasion était tellement opportune que je suis très satisfait », a indiqué Oyé Guillavogui.

L’ambassade de la grande Bretagne l’organise au moment où cette mission est en Guinée. Ensuite, « j’ai suivi la projection qui a été faite par une ONG qui s’occupe de l’application des lois pour la sauvegarde de ces espèces vertes. Donc je suis très content, ça me donne l’espoir finalement de voir la sanction de la Guinée levée », a renchéri M. le ministre de l’environnement des eaux et forêts.

Alpha Oumar Diallo pour Aminata.com

alphanyla@gmail.com

+224 628 38 98 39