Récemment indexé dans le rapport du département Américain comme étant le premier pays narco du Continent, les autorités guinéennes  n’ont pas tardé de réagir pour montrer leur volonté de mener des combats contre ce trafic. Dans cet effort amorcé, plusieurs ressortissants Nigérians en paieraient les frais.
Il ya quelques jours des ressortissants issus de ce grand pays ouest africains avaient manifesté devant leur ambassade réclamant la libération de leur compatriote arrêté dit t-on par des hommes en uniformes. Indexés à tord ou à raison d’être proche des activités louches, il n’est pas rare de constater il ya un temps des véhicules ou domiciles des nigérians investis par des hommes en uniformes pour des fouilles ou contrôle surtout à l’époque de la junte.

 

Pourtant les investigations ont révélé un temps que les principaux têtes de pontes  étaient pour la plus part des Guinéens dont les noms n’ont pas tardé à être rendu public sur les écrans à l’époque du célèbre Dadis Show mais du coup le paradoxe guinéen n’a pas tarder de donner la tête de paria à certains officiers qui s’étaient engagés à mener la lutte contre se trafic qui aujourd’hui selon les autorités américaines à repris de bel.

 

Il importe aujourd’hui de s’interroger comment un tel trafic peut tourner si des mains solides venant de la haute sphère ne sont pas derrières .En attendant, ce rapport provenant du département américain notifie que les signaux sont rouges et cela pourrait écorcher l’image de la Guinée aujourd’hui dans un besoin pressant d’attirer les investisseurs.

Idrissa Sompare/aminata.com
(224) 666566779/631900090
sompareidrissa@yahoo.fr/idisompare@gmail.com

PARTAGER

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here