Rate this post

La Guinée s’enfonce davantage dans une crise post-électorale après le scrutin du 28 septembre dernier. A l’issue d’une plénière tenue à huis clos, les principaux opposants au régime du Président Condé ont décidé de se retirer des activités des comités de veille, de suivi et de centralisation de la CENI .

D’après Sidya Touré de l’Union des forces républicaines (UFR), l’opposition Pokies maintient sa demande d’annulation des élections du 28 septembre. Les opposants continuent de dénoncer des anomalies et des “mascarades électorales” orchestrées selon eux par le gouvernement et la commission électorale. Toujours lors de cette réunion, l’opposition a réitéré son appel aux militants et sympathisants et se tenir “prêts” pour répondre à toute invitation de manifestations de rues.

 
AMINATA.COM

PARTAGER

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here