A LA UNENouvelles des Regions

L’OGDH s’inquiète du sort des 23 détenus des manifestations de Labé

23 citoyens dont 9 mineurs ont été arrêtés depuis le début de la résistance active à Labé, des citoyens dont le sort inquiète. Un travail d’identification a été fait en amont par le FNDC explique El hadj Ciré Diallo qui déplore toutefois le retard de l’enclenchement de la machine judiciaire et les contraintes liées même aux  visites des détenus par leurs proches.

A L’OGDH, le travail semble plus pragmatique encore, deux avocats ont été commis à la défense des citoyens sus-cités, c’est notamment les maitres Souleymane DS Bah et HAlimatou Camara.

Idrissa Sampiring Diallo a toutefois précisé un élément qui fait que la procédure piétine :

« Les parquetiers de Labé se barricadent derrière le manque de locaux, ce qui complique la procédure, parallèlement à ça au niveau de la section OGDH de Labé, nous tentons une négociation avec le gouverneur de région. »

Le FNDC compte se battre jusqu’à ce que ces citoyens détenus puissent recouvrer la liberté  se veut rassurant El hadj Ciré Dillo par devoir ne serait-ce que moral de l’entité qui a appelé à manifester et dont le mot d’ordre a toujours été couronné de succès ou presque.

Lundi, au nom du pool d’avocats, Me Souleymane DS Bah a fait le tour de l’établissement carcéral pour établir un contact avec ses clents.

A LIRE =>  02 octobre 2021: quelle « Liberté » ont célébré les guinéens ?

Ousmane K. Tounkara

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Translate »
Enable Notifications    OK No thanks