LIBYE: LA FRANCE VA CRÉER “DÈS CET ÉTÉ” DES CENTRES D’EXAMEN, ANNONCE MACRON

Top de nos lecteurs

Plan de riposte économique : Dr Ousmane Kaba dénonce où il y a de problèmes

Suite aux annonces des mesures de riposte économique face au Covid-19 , le président du PADES a fait son analyse ce mercredi.Invité dans...

Siguiri: près de 70 millions GNF emportés par des malfrats dans une attaque

Les attaques armées se multiplient sur les différents axes routiers de la Guinée. Le dernier cas en date s'est produit dans la journée du...

Orange Guinée auprès du Ministère de la Santé dans la lutte contre le Covid 19

C’est ce mardi 7 avril 2020 que M. Aboubacar Sadikh Diop (Directeur Général d’Orange Guinée) et le Colonel Rémy Lamah (Ministre de la Santé),...

COVID-19 : la Chine accusée d’avoir passé sous silence l’épidémie à ses débuts

Début  février, le président chinois Xi Jinping a appelé à un contrôle encore plus strict des discussions en ligne afin de garantir une "énergie...
Kindy Draméhttps://aminata.com
Aminata.com Guineenews politique Guinée site d'information sur les nouvelles de la République de Guinée.Signalez réagissez : Vous pouvez contacter l’équipe de journalistes qui travaille à Aminata.com pour lui soumettre un texte, témoigner de ce qui vous est arrivé, signaler une information, relever une erreur, réagir à une actualité… Contactez-nous 973-477-6624 USA 224-664-328170 ou le 623 52 6 27 Guinee URL https://aminata.com Email: amadou@aminata.com Régie Publicitaire : 83kindy@gmail.com +224 656 0287 25 Conakry/ +336 98 48 57 52 France

La France compte “créer dès cet été en Libye des hotspots”, des centres d’examen pour les candidats à l’asile, a annoncé le président Emmanuel Macron jeudi, en marge d’une visite d’un centre d’hébergement de réfugiés à Orléans (Loiret).

“L’idée est de créer en Libye des hotspots afin d’éviter aux gens de prendre des risques fous, alors qu’ils ne sont pas tous éligibles à l’asile. Les gens, on va aller les chercher. Je compte le faire dès cet été” avec ou sans l’Europe, a-t-il ajouté.

A LIRE =>  Dans le contexte du COVID 19, l’UNESCO mobilise 122 pays pour une science ouverte et une coopération renforcée

“Je veux envoyer des missions de l’Ofpra (Office français de protection des réfugiés et apatrides) dans les hotspots italiens et je suis prêt à en envoyer en Libye”, a-t-il précisé, évoquant aussi la possibilité de créer de tels centres au Niger.

“Les autres pays européens sont très réticents, on essaiera de le faire avec l’Europe, mais nous la France on le fera”, a-t-il ajouté.

“Il faut cependant que les conditions de sécurité soient réunies, aujourd’hui elles ne le sont pas”, a nuancé l’Elysée, expliquant que “le but est d’assurer un pré-traitement des demandes, plutôt que de laisser les gens traverser la Méditerranée au risque de leur vie”.

“On a entre 800.000 et un million de personnes en Libye, dans des camps, des hangars, ça ne relève même pas de l’humanité minimale”, a encore dit le président, soulignant la nécessité de “stabiliser la Libye”.

A LIRE =>  L'avancée du coronavirus oblige le monde à prendre des mesures de contrôle « drastiques »

Emmanuel Macron était venu rencontrer dans un centre d’hébergement provisoire (CPH) deux familles qui ont obtenu il y a quelques mois le statut de réfugiés, l’une venue d’Alep, en Syrie, l’autre venue de Brazzaville, au Congo.

Il est resté une heure et demie pour discuter avec les familles, tenant dans les bras le bébé d’une des jeunes femmes aleppine, les interrogeant sur leur parcours et leur projet.

Il en a profité pour réaffirmé avec force la distinction qu’il veut souligner entre les demandeurs d’asile et les migrants économiques.

“Il n’existe pas le pays qui peut accueillir tous les migrants économiques”, a-t-il déclaré, après avoir assisté à une cérémonie de naturalisation de trois personnes dans la préfecture d’Orléans.

- Advertisement -

A lire également

- Advertisement -

L'info première en Guinée

Plan de riposte économique : Dr Ousmane Kaba dénonce où il y a de problèmes

Suite aux annonces des mesures de riposte économique face au Covid-19 , le président du PADES a fait son analyse ce mercredi.Invité dans...

Siguiri: près de 70 millions GNF emportés par des malfrats dans une attaque

Les attaques armées se multiplient sur les différents axes routiers de la Guinée. Le dernier cas en date s'est produit dans la journée du...

Orange Guinée auprès du Ministère de la Santé dans la lutte contre le Covid 19

C’est ce mardi 7 avril 2020 que M. Aboubacar Sadikh Diop (Directeur Général d’Orange Guinée) et le Colonel Rémy Lamah (Ministre de la Santé),...

COVID-19 : la Chine accusée d’avoir passé sous silence l’épidémie à ses débuts

Début  février, le président chinois Xi Jinping a appelé à un contrôle encore plus strict des discussions en ligne afin de garantir une "énergie...

“…ils ont fait ces mesures pour sortir des milliards qui vont être partagés entre quelques personnes”, réagit Chérif Abdallah

Les mesures de riposte économique à la crise sanitaire Coronavirus (COVID-19) présentées par le gouvernement guinéen continuent de susciter des réactions. Le dernier cas...
0 Shares
x