L’OIAC joue un rôle-clé dans le démantèlement de l’arsenal chimique syrien…
L’Organisation pour l’interdiction des armes chimiques a remporté le prix Nobel de la paix vendredi, selon la télévision norvégienne NRK. L’ogranisation comptait parmi les favoris de dernière minute du Nobel de la paix, selon la télévision publique vendredi.

Rassemblant pratiquement tous les pays de la planète, l’OIAC, qui a son siège à La Haye, a pour mission principale de vérifier la destruction de toutes les armes chimiques existantes et de prendre les mesures propres à mettre fin à la fabrication d’armes chimiques, explique l’organisation sur son site.
Parmi les favoris figuraient la jeune militante pakistanaise Malala Yousafzai

Son travail est en phase avec l’actualité immédiate puisqu’elle a été chargée par une résolution du Conseil de sécurité de l’ONU de superviser le démantèlement d’ici au 30 juin 2014 l’imposant arsenal chimique Buy Cialis du régime syrien et les installations liées à cet arsenal. Ces armes de destruction massive, qui ne font pas la différence entre civils et militaires, ont été utilisées le 21 août dernier faisant au moins 1.429 morts selon les Etats-Unis. L’opposition et l’Occident ont accusé Damas, qui a démenti mais qui, sous pression de la Russie, a accepté de détruire son arsenal chimique.

Parmi les autres nobélisables figuraient la jeune militante pakistanaise Malala Yousafzai, dont les chances semblaient toutefois amoindries par son jeune âge (16 ans), et le médecin congolais Denis Mukwege qui vient en aide aux femmes victimes de violences sexuelles, dans l’est de la République démocratique du Congo (RDC).

Les noms du militant bélarusse Ales Beliatski, emprisonné dans son pays, et des Russes Lioudmila Alexeeva, Svetlana Gannouchkina et Lilia Chibanova circulent aussi à Oslo.

Source: AFP/Aminata.com

PARTAGER

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here