Rate this post

Le gouverneur de la région administrative de Kankan, joint au téléphone ce matin, affirme à Aminata.com que « le calme est revenu à Kankan ». La veille, Nawa Damé avait accordé une interview à la radio nationale où il décrit l’origine de ces violences parties de la mort d’un ancien footballeur, Balla Condé, juste après une libération par les services de sécurité qui l’avaient raflé dans la nuit du samedi.

Selon lui le bilan établi dans la journée du lundi  est de trois morts, deux civils dont Balla Condé et un gendarme. Au moins 30 blessés des rangs des services de sécurité et 15 chez les civils. Les locaux de l’escadron mobile de la gendarmerie seraient aussi incendiés, saccagés avant d’être totalement détruits, ainsi que des véhicules qui y stationnaient, selon les termes de l’ancien ministre de la transition.

Le gouverneur ajoute que deux civils et un gendarme, dans un état critique ont été évacués vers d’autres centres médicaux sanitaires pour des soins.
Toute fois, d’autres sources non confirmées parlent d’un bilan plus lourd dans la journée du lundi avec six morts dont trois gendarmes.

Pour clore, le gouverneur dans son entretien dit avoir ordonné l’arrestation des gendarmes présumés auteurs de la mort de Balla Condé. Il multiplie également les appels au calmes en promettant l’ouverture d’enquête. Ce qui ne laisse personne indéifférent et plus d’une personne se demande si c’est-ce un bluff  destiné à calmer simplement les esprits ou une vraie mesure de lutte contre l’impunité, où les vrais auteurs des violences et des assassinats seront identifiés et traduits en justice. Attendons de voir.

La région de Kankan située à plus de 600 km à l’Est de la capitale guinéenne est, comme la plupart des grandes villes du pays, régulièrement en proie à de violences sociopolitiques.

B.Abdallah/Aminata.com

PARTAGER

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here