Labe interconnexion électrique
Labe interconnexion électrique

Alors que jusqu’au mardi 29 mai 2018 délégation spéciale et bouchers semblaient camper sur leurs positions, un troisième larron s’est invité dans la crise de viande bovine pour jouer les bons offices et ce larron se nomme chambre régionale de commerce.

Son président Elhadj Amadou Daka Diallo a parlé des concessions qui ont prévalu à son intervention ainsi que des implications.

« on a constaté que le prix de la viande est excessif, 35000 francs, depuis un certain moment il n’y a pas de viande bovine sur le marché et on a alors jugé nécessaire d’appeler les bouchers pour leur dire que ce n’est pas bon, le ramadan est un mois de bénédictions pour tout le monde, c’et le moment de faire du bien.

…Donc on a trouvé un terrain d’entente pour que les bouchers vendent le kilo à 33000 pour deux mois et quand les bœufs reprendront des forces, le prix reviendra à l normale ,c’est notre convention.

…si Quelqu’un vend un kilo au delà de 33000 francs, il endossera la responsabilité de ce qu’il lui arrivera, on ne demande à personne de prendre une bête d’abattage au dessus de ces intérêts non plus ».

A noter que depuis deux semaines pour leurs besoins en protéines, les citoyens de Labé on jeté leur dévolu sur le poisson et la volaille avec un poulet qui avoisine 80000 francs à l’acquisition.

Ousmane K. Tounkara, correspondant d’Aminata.com