Le marché central de Siguiri bondé des taxi-motos (photo d'archive)
Le marché central de Siguiri bondé des taxi-motos (photo d'archive)

Après que les  taxi motos aient  réclamé un  congrès à l’échéance  du  mandat  de  leurs  responsables  syndicaux et  après  que  Elhadj Lamine  Sangaré  secrétaire  général  de  la  CNTG ait  confirmé  vouloir réactualiser 10 sections dont  elle de  taxis  motos  d’ici à la chute  du  mois  de  décembre, rien  ne  semble  plus  freiner le  bras  de  fer  entre  syndicat  et  syndiqués.

Effectivement, les responsables syndicaux se sont fendus d’un  communiqué  indiquant  les  conditions  à remplir  pour  être  éligible sauf  que  les  conditions sonnent  comme  un  soutien  au bureau  en  place.

Mamadou Samba Diallo transporteur voit la réclamation  de  la  carte  syndicale  comme  un  piège pour  lui   le  syndicat  savait  que  l’exigence  porterait sur  les  cartes  elle  devait rendre leur  prise  obligatoire  à l’inscription.

Mamadou  Dian Dieng dénonce  une  procédure floue  visant à éliminer les  meneurs de  la  ronde contre le bureau en  place.

Des  sources proches du bureau  syndical contesté rapportent que seulement  trois  responsables syndicaux  sur  la  pléiade  que  compte  le  syndicat  ont  leurs  cartes.

Sur  la  question  de  ces mécontentements, une  sortie  médiatique du secrétaire général local  de  la  CNTG  est  attendue  dans  les  prochaines heures.

Ousmane K. Tounkara, correspondant d’Aminata.com

PARTAGER