Dans les locaux de la mairie de Dixinn une première prise de contact a eu lieu, ce jeudi 06 décembre 2018, entre le nouveau maire de la commune, Mamadou Samba Diallo et ses conseillers dans sa juridiction.

Après la présentation de chaque conseiller à tour de rôle  le premier locataire de la mairie de Dixinn a tout d’abord invité ses conseillers de prôner l’unité de tous pour enterrer la hache de guerre.

Devant les 37 conseillers de la commune de Dixinn, le premier responsable Mamadou Samba Diallo,  a fait savoir que :« si nous sommes retrouvé aujourd’hui ici, c’est pour réitéré mon appel de la dernière fois qui n’est autre que la main tendue à l’endroit des 37 conseillers que nous sommes. Je veux dire par là, seule l’union qui fait la force si on n’est pas unie la force sera diversifiée. Aujourd’hui les conseillers de Dixinn nous n’avons que trois à quatre adversaires. Ce sont les quatre autres communes qui vont constituer de l’adversaire pour nous. Parce que c’est une compétition qu’on va engager entre nous ».

Selon lui, qu’il souhaite leur commune soit une commune de référence en matières de travail pour le développement de Dixinn. «Donc, entre nous pas de rivalité ni de position c’est l’union pour l’émergence de la commune de Dixinn. Aujourd’hui nous avons la confiance de toute cette population, nous n’avons pas besoin de nous battre entre nous pour étreindre  le développement de notre communauté  qui nous a été réellement recommandé par nos électeurs ».

D’après lui, qu’il représente d’abord l’ensemble des conseillers,  mais, il ne décide pas à lui seul : « Je chercherai à appliquer tous ce que les textes du code représentent. Je ne ferais  absolument rien sans passer par ce texte », rassure le maire  de Dixinn.

Poursuivant, Mamadou Samba Diallo, a insisté encore une fois de plus sa détermination de travailler avec l’ensemble des conseillers et des personnels de sa juridiction.

« Durant des longs mois de notre absence les contractuels qui sont là n’ont jamais été payé. Cela a été  certifié par les syndicats. Donc,  c’est pour dire qu’on a trouvé un héritage lourd s’il y a 11 mois d’impayé,  mais avec le concours de tous nous allons surmonter nos difficultés », a-t-il, conclu.

Zézé Enèma Guilavogui pour Aminata.com

Zezeguilavogui661@gmail.com

Tel (+224) 622344542

 

PARTAGER