A LA UNENouvelles des Regions

Labé-Etat des lieux des contrats d’engagement des journalistes des radios locales

Dans le sillage de la journée internationale de la presse notre rédaction s’est penchée sur les relations contractuelles entre les responsables des médias et leurs poulains.

Pour la circonstance les trois radios privées locales ont été sondées et au constat la situation évolue en dent de scie selon le médium considéré.

Pour la radio BTA Fm, c’est le directeur des programmes Alpha Fady Diallo qui s’est prêté à nos questions :

« Nous sommes 7 employés y compris les techniciens et nous avons beaucoup de stagiaires et parmi les employés, il y a trois CDD, en ce qui concerne les stagiaires, ils viennent chaque fois, on leur renouvelle parfois le contrat si on a besoin d’eux… »

A la radio Espace, c’est le directeur régional Alaidhy Sow qui a exposé la situation de sa maison :

« Nous avons 12à 13 journalistes plus trois techniciens, dans ce lot de 15 personnes une seule personne n’a pas de contrat, le plus grand nombre dispose de CDI, depuis l’année dernière on a signé le contrat du dernier lot en CDD… »

A GPP autre radio privée locale, la réalité a été peinte par le rédacteur en chef Alpha Boubacar Diallo qui dénombre 12 employés dont 3 journalistes stagiaires avec la précision que des contrats avaient été signés sans pour autant être renouvelés.

A LIRE =>  Transition en Guinée, résumé de la journée du Samedi 27 novembre 2021

A coté de ces problèmes contractuels a presse traine aussi comme un boulet l’absence de structure syndicale fédérale qui aurait pu prendre à bras-le-corps ses diverses préoccupations.

Ousmane K. Tounkara
Pour aminata.com

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Translate »