Labé- 6 mois de prisons avec sursis assortie d’amende pour les militants arrêtés du FNDC

Top de nos lecteurs

Labé-  La commune et les bouchers accordent leurs violons sur le prix de la viande

Alors que le prix au kilo de la viande a subitement flambé les jours qui ont précédé la célébration de l’Aïd el Fitr 2020,...

Labé- Les sapeurs pompiers veillent-ils sur l’hôpital ou sont-ils là pour extorquer de l’argent aux citoyens ?

Postés à la façade d’entrée de l’hôpital régional de Labé pour faire régner l’ordre et faire respecter les mesures d’urgences sanitaires, certains agents de...

AKB massacre Bantama Sow: « je n’attends rien de ces plaisantins »

Le projet entamé par le ministère des sports, de la culture et du patrimoine historique dans le cadre d’indemniser les gloires du pays suscité...

“Si nos salaires de mars, avril et mai ne sont pas payés, nous allons boycotter la reprise des cours”, menace le SEPGUI

Privés de salaires depuis par les fondateurs des écoles depuis le début de la crise sanitaire de Coronavirus, les enseignants du privé de Guinée...
Alpha Oumar Diallohttp://aminata.com
Alpha Oumar Diallo est journaliste de formation. Issu de l'Institut Supérieur de l'Information et de la Communication (ISIC), ce jeune pétri de talents et d'objectivité a travaillé dans de nombreuses rédactions en Guinée et a collaboré avec de médias étrangers. Passionné de l'écriture, il traite régulièrement des sujets d'actualité en toute impartialité et fait des analyses objectives.

Trois militants du FNDC antenne de Taran qui étaient aux arrêts pour avoir mis le feu au domicile du vieux Dian Oury Diallo proche de la mouvance qui voulait accueillir les urnes, le 22 mars dernier à son domicile a vu son habitat se faire agresser et il y a un peu moins d’une semaine trois citoyens ont été arrêtés pour destruction d’édifice privé.  A Taran, ces arrestations sont reliées par les citoyens au ministre des Libertés publiques Mamadou Taran Diallo qui dit-on y séjournait au moment des faits.

A LIRE =>  La Mairesse de Kaloum à propos des UBA Africa Conversations

Les trois hommes que sont : Samba Oury Diallo, Ibrhima Boubacar Diallo conseiller communal et Saidou Diallo sont passés à la barre du tribunal de première instance de Labé mardi dans l’après midi.

Après un  peu  plus d’un  tour d’horloge  de débats, les trois accusés ont été fixés sur leur sort respectif.

Fortune diverse pour les trois compagnons à l’heure de la sentence.

Le tribunal condamnera Samba Oury Diallo et Ibrahima Boubacar Diallo à 6 mois de prison avec sursis  condamnation assortie d’une amende d’un million et la même peine de prison avec une amende réduite de moitié soit 500000 pour  Saidou Diallo dont la sincérité a mérité les félicitations du procureur.

Fortement représenté dans la salle d’audience, le FNDC a mis la main à l poche pour payer les amendes permettant  aux trois hommes de rentrer chez eux en homme libre .

A LIRE =>  Verite224.com a franchi la barre d'1 million 500 mille lecteurs en moins de 5 mois

Ousmane K. Tounkara

- Advertisement -

A lire également

L'info première en Guinée

Labé-  La commune et les bouchers accordent leurs violons sur le prix de la viande

Alors que le prix au kilo de la viande a subitement flambé les jours qui ont précédé la célébration de l’Aïd el Fitr 2020,...

Labé- Les sapeurs pompiers veillent-ils sur l’hôpital ou sont-ils là pour extorquer de l’argent aux citoyens ?

Postés à la façade d’entrée de l’hôpital régional de Labé pour faire régner l’ordre et faire respecter les mesures d’urgences sanitaires, certains agents de...

AKB massacre Bantama Sow: « je n’attends rien de ces plaisantins »

Le projet entamé par le ministère des sports, de la culture et du patrimoine historique dans le cadre d’indemniser les gloires du pays suscité...

“Si nos salaires de mars, avril et mai ne sont pas payés, nous allons boycotter la reprise des cours”, menace le SEPGUI

Privés de salaires depuis par les fondateurs des écoles depuis le début de la crise sanitaire de Coronavirus, les enseignants du privé de Guinée...

Couvre-feu en Guinée : des bavures des forces de l’ordre signalées dans les périphéries de Conakry

Les plaintes se multiplient contre les forces de l'ordre depuis l'instauration du couvre-feu pour empêcher la propagation de la maladie à Coronavirus en Guinée....
0 Shares
x