La mairie de Labé
La mairie de Labé

580 enfants  ont  été identifiés dans  seulement  deux  quartiers  de  la commune  urbaine  de  Labé Tata  et  Koulidara  n’ayant  jamais  été  recensé  et  sans  document quelconque  lié  à  leur état  civil.

Cette  révélation  a  été  faite à  l’université  Amadou  Dieng  le  jeudi  21  décembre dans  un  atelier  organisé  par  SOS /PACOPE . Atelier  qui  a  réuni des  personnes  ressources  de  tous  les  secteurs  impliqués  dans  la  protection  de  l’enfance.

A  cette occasion, le  coordinateur  du  projet  Alseny Bah a  placé  ses  mots :

« l’objectif  est  de sensibiliser  les  autorités  administratives t  locales  pour la  prise  n  charge  des  enfants non  enregistrés  à l’état civil, renforcer  les  capacités des partenaires  sur  la  notion de  protection et  les  mécanismes  de  gestion  des  as et  promouvoir un  partenariat entre  les  structures  de  protection à  base  communautaire et  les  services  techniques  de  l’Etat »

Juge  au  tribunal  de  première  instance  de  Labé  Ibrahima  Diallo  ne  s’est  pas  privé  e  rappeller  que  du  fait  de  l’absence  de  référence  il  y  a  des  jeunes  en  conflit avec  la  loi  qui  se  font passer  pour  des  mineurs  pour  échapper  à  la  rigueur  de  la  loi.

Puis dans  un  ton plein  d’innocence  la  représentante  du  parlement  des  enfants  Oumou Kiramy  Bah  a  plaidé  pour  la  cause  de  ses  pairs  sevrés  de  leurs  droits  où qu’ils  soient  dans  ce  pays tout  en  interpellant les  autorités  à prendre la  question  des  enfants  plus  au  sérieux.

580 enfants  seulement deux  quartiers, les  chiffres  des  26 quartiers  restants  peuvent  donner  le  tournis  si  jamais  une  étude  les  prenait en   compte.

                                                                                                                                      Ousmane  K  Tounkara

PARTAGER