orange guinee guicopres uba guinee votre

La hiérarchie militaire paralyse la circulation sur la route du camp

Depuis  quelques jours, la  transnationale  Labé-Dakar au niveau  du  camp Elhadj  Oumar  Tall est  interdite  d’accès aux  usagers  qui  se  voient  obligés d’emprunter  une  déviation  boueuse  en  ces  périodes  hivernales.  Risque  pour  les  gros  porteurs  et  leurs  cargaisons  surtout.

Cette décision  ne  serait  pas  simple  fantasme  assure  la  hiérarchie militaire.

Commandant  Satenin  Diallo secrétaire  général de  la  deuxième  région  militaire  tente  de  convaincre :

« le  commandant d  région  qui  vient  d’arriver a  eu  le  souci de  faire  la  clôture au  moins  de  la  devanture  du  camp, nous  avons  considéré qu’il ya certains  usagers qui  peuvent  venir avec  vitesse, si  nous  avons  des  militaires qui  travaillent  à côté, ils  peuvent  venir sans  etre prudent accidenter  no  militaires. C’est  pourquoi  nous  avons  profiter  au  moment  des  travaux bloqué pour  que  les  gens prennent  la  contournante.

Dès que  les  gens  finissent les  travaux  à 16 h, la  circulation  reprend  normalement, dans  quelques  jours nous  allons  finir au  moins  la  façade là…

Depuis  que  nous  sommes là nous  avons écrit à  touts  les  hiérarchies à Conakry pour  que  cette  contournante  ait  lieu, il  y a  eu même des  études de  faisabilité pour  la  contournante, si  vous voulez  je  vous  sortirai  les  archives, nous avons  écrit  plusieurs fois  à  tous  les  départements que  ça  soit des  TP ou  de  la  Défense mais  nous  n’avons pas encore  eu  gain  de  cause.

…C’est  le  seul  camp  au  monde qui  est  traversé par  une  route  internationale, quelque  chose  qui  n’est  pas  normale ».

Piqure de  rappel, sous  les  ordres  du  colonel Ibrahima  Kalil  Condé ‘’Dankana Moussa’’, des  ralentisseurs aux  formes, nombre  et  dimensions  exagérées  qui  avaient  déchainé la  réprobation  des  citoyens  y  compris  des  agents  des  TP sans  compter qu’à  presque  cette  même époque  l’autorité  militaire  avait  défendu l’emprunt  de  cette même   déviation car  pour  elle celui  qui  s’en  détournait  est soit  malhonnête  ou  fait  dans  l’illégal. La question  qui se  pose  est  de  savoir  avec  ce  dispositif  de  sécurité ‘’unilatéral’’ qu’est  l’implantation  des  ralentisseurs qui  du  reste  son  très  contraignants le  risque  soulevé  existe-t-il  encore ? pour  aller  plus  loin et si  l’autorité  militaire était désireuse  de  récupérer e  domaine  militaire  traversée  par  la  transnationale  et  que  c’est  la  vraie  motivation.

Ousmane K. Tounkara, correspondant d’Aminata.com

Apropos Alpha Oumar Diallo

Alpha Oumar Diallo est journaliste de formation. Issu de l'Institut Supérieur de l'Information et de la Communication (ISIC), ce jeune pétri de talents et d'objectivité a travaillé dans de nombreuses rédactions en Guinée et a collaboré avec de médias étrangers. Passionné de l'écriture, il traite régulièrement des sujets d'actualité en toute impartialité et fait des analyses objectives.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Translate »