orange guinee guicopres uba guinee votre

Kindia: des députés outillés sur la promotion et la protection des droits de l’homme

L’assemblée nationale en partenariat avec le haut-commissariat des nations unies aux droits de l’homme (HCDH) a organisé du 22 au 23 octobre 2018 à Kindia, un atelier de renforcement des capacités des députés sur la promotion et la protection des droits de l’homme et l’intégration du genre dans  leurs missions pour une véritable consolidation de la paix.

Selon les organisateurs, l’objectif global de cette rencontre d’échange est de susciter une réflexion et un échange sur les droits de l’homme et le genre, favorisant ainsi une plus grande intégration de ces questions  dans les politiques et lois nationales, conformément aux instruments internationaux applicables.

L’atelier a permis aux participants   d’accroitre leurs capacités à intégrer les droits de  l’homme et l’égalité des sexes dans leurs relations avec leurs électeurs.

« Les participants Ont une meilleure compréhension des enjeux liés aux droits de l’homme et le genre ;  Ont une bonne compréhension du cadre de protection des droits de l’homme et de l’intégration du genre; Disposent des connaissances nécessaires pour intégrer les questions de droits de l’homme et     de genre dans les politiques et lois nationales;  Sont mieux outillés pour mener des échanges sur les questions de droits de l’homme et du   genre lors des fora préfectoraux regroupant élus et représentants des groupes de citoyens et  les visites conjointes des députés dans des zones conflictogènes (activités prévues dans le  projet à la suite de cette formation) », étaient les résultats attendus.

Dans son discours, Dr Patrice Vahard, Représentant du Haut-Commissaire des Nations Unies aux Droits de l’Homme en Guinée a dit qu’il n’y a pas longtemps, parler de la lutte contre l’impunité pour les violations graves des droits de l’homme relevait de l’utopie.

« Aujourd’hui, on peut entrevoir le procès des évènements du 28 septembre 2009 et parler du chantier de la justice transitionnelle et de la mise sur pied d’une institution pour la vérité et la réconciliation. Honorables représentants du peuple, vous conviendrez cependant avec moi que ces acquis restent encore fragiles et vulnérables aux démons de l’exclusion et du repli identitaire. Le changement de paradigme exige beaucoup plus que la rhétorique et des slogans occasionnels. Notre monde est si dynamique que consolider les valeurs de la solidarité humaine nous imposent de constamment nous remettre en cause, de nous ouvrir et de partager ce qui nous différencie des inhumains. Nous n’avons pas d’autre choix que de conjuguer nos efforts pour pérenniser la culture des droits de l’homme; à travers la pratique, le respect du sacré de la vie, de la chose publique, du bienêtre, de l’environnement et de l’état de droit.  C’est tout l’intérêt de la nécessité des échanges périodiques avec vous, les élus du peuple et avec les autres composantes de la société », a-t-il entamé.

Pour lui, la meilleure protection des droits de l’homme s’opère au plan local; à la maison, au sein de la famille, sur la place du marché, à l’école, à travers des services publics performants, accessibles y compris aux plus démunis et à une administration judiciaire fiable et accessible.

« L’éducation des citoyens aux droits de l’homme et le renforcement des capacités des institutions étatiques et de la société civile sont, dans ce cadre, le terrain d’un engagement commun. En tant que Parlementaire, votre rôle y est déterminant ; celui règlementer la vie en société en s’appropriant les peurs et attentes des populations ; riches pauvres, jeunes vieux, enfants, personnes âgées ; vivant ou non avec un handicap », a-t-il lancé aux députés.

Et le diplomate onusien de conclure: « Je sais tous ici réunis, vous aspirez à une société plus juste et plus humaine. Défendre les droits de quelqu’une ou de quelqu’un qui souffre aujourd’hui du fait de l’absence de législation adaptée, d’une loi obsolète ou de la négligence dans l’application de la loi est à votre portée. Faites usage de votre prestigieux rôle régulateur. Où qu’ils se trouvent, les ainés et les ancêtres seront fières de vous ; les enfants vous célèbreront demain ».

Mamadou Aliou Barry pour Aminata.com

Tel : (+224) 622 304 942

 

Apropos Alpha Oumar Diallo

Alpha Oumar Diallo est journaliste de formation. Issu de l'Institut Supérieur de l'Information et de la Communication (ISIC), ce jeune pétri de talents et d'objectivité a travaillé dans de nombreuses rédactions en Guinée et a collaboré avec de médias étrangers. Passionné de l'écriture, il traite régulièrement des sujets d'actualité en toute impartialité et fait des analyses objectives.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Translate »