Kader Keita, le virevoltant « choucou » des ivoiriens

Top de nos lecteurs

Opinion : Donzo Elhadj Aboubacar interpelle Sidya Touré

Cher Sidya Touré ;LE TWEET DE LA HONTEEn lisant votre tweet sur la réduction du prix du carburant a la pompe, je ne reconnais...

Labé-Les autorités de la santé déclenchent une guerre contre les cliniques clandestines

Peu avant l’apparition du coronavirus, les autorités de la santé ont déclenché une mission d’identification des cliniques illégales. L’équipe n’a certes pas eu le...

Kindia: un vieil homme d’environ 70 ans viole une mineure de 14 ans

Malgré les multiples dénonciations, le  viol notamment sur les mineures ne faiblit pas en Guinée. Une source locale nous apprend qu'un vieux de 70...

60 ans des indépendances africaines : Entretien avec le responsable scientifique du mouvement des panafricains de l’université de St louis

  Comme à leur habitude, les panafricains prenant pour prétexte la soixantième anniversaire des indépendances de bon nombre de nos pays africains se positionnent....
Alpha Oumar Diallohttps://aminata.com
Alpha Oumar Diallo est journaliste de formation. Issu de l'Institut Supérieur de l'Information et de la Communication (ISIC), ce jeune pétri de talents et d'objectivité a travaillé dans de nombreuses rédactions en Guinée et a collaboré avec de médias étrangers. Passionné de l'écriture, il traite régulièrement des sujets d'actualité en toute impartialité et fait des analyses objectives.

Appelez-le Kader ou Popito. Peu importe. Le Résultat est le même. Sur le terrain, ses dribbles dévastateurs et ses arabesques cassent les reins des adversaires. Un crack de l’élimination en un contre un, une force de pénétration exceptionnelle, doublé d’un buteur décisif. Ainsi pourrait-on décrire Kéita Abdulkader, joueur fantasque, par moment, mais d’une influence indéniable dans le jeu, qui a fait les beaux jours de plusieurs clubs de football en afrique et de l’équipe nationale de Côte d’Ivoire.

En 1999, les supporters de l’Africa Sports découvrent, en même temps que le public ivoirien, un jeune joueur de 18 ans à la silhouette proche du prodige brésilien…Ronaldo. La ressemblance n’est pas que physique. Elle est, également, frappante au niveau du jeu. Insaisissable balle au pied sur un flanc du terrain, Kader devient très vite une attraction, alors que la première génération des académiciens mimos fait florès.

Dans un détonant tandem avec son aîné Fadel, buteur infatigable, le natif de Gagnoa illumine le championnat. Il mène l’Africa Sports au titre national et sur le toit de l’Afrique (Coupe des vainqueurs de coupes).

A LIRE =>  La communication ratée du DRS qui choque les citoyens de Labé

Une étoile est née sous le ciel ivoirien. Et comme un signe du destin, c’est l’Etoile du Sahel (Tunisie) qui s’offre la pépite ivoirienne alors que le grand rival espérantiste était sur les rangs. C’est le début d’une autre aventure exotique pour « Popito » qui avait, déjà, fait ses premiers pas en Suède avec l’IF Elfsborg.

A LIRE =>  Covid-19 : 8 nouveaux cas confirmés en Guinée. Ce qui porte le nombre à 30

En deux saisons, au pays du Carthage, Kader confirme sa réputation de valeur montante. Les socios de l’Etoile ne jurent que par leur chouchou « Abdalla » explosif et séduisant. Mais très rapidement, Kader file au Qatar (2002). Il y remporte tout avec Al Ain et Al Saad : championnat, coupes. Ce passage dans le golfe fait craindre à plusieurs observateurs qu’il ne mette en péril sa très prometteuse carrière par l’appât du gain. Il en tirera, pourtant, les ressources nécessaires pour s’ouvrir les portes du championnat français.

« Je suis parti à l’aventure. C’était une expérience. J’ai côtoyé des grands joueurs comme Franck Lebœuf, Gabriel Batistuta, Romario. Ils m’ont donné des conseils comme des grands frères. Je voulais jouer en Europe mais je n’étais pas encore prêt », expliquera, plus tard, « Popito ». Sous l’impulsion de Claude Puel, Kader découvre la Ligue1 française et le LOSC en 2005.

Une première saison en forme d’adaptation ponctuée par 37 matches et 6 buts toutes compétitions confondues. La deuxième saison lilloise est plus radieuse. L’ailier supersonique ivoirien s’éclate, martyrise les défenses, délivre des passes décisives et plante des buts clucth. Résultat des courses : 36 matches 9 buts en Ligue1. La suite, on la connaît. Transfert ronflant à l’Olympique lyonnais contre 18 millions d’euros. C’est la 3e transaction la plus importante conclue par le club rhodanien en ce temps, derrière Lisandro (24 millions d’euros) et Sony Anderson (18,5).
Et même si la performance lyonnaise est loin des attentes, malgré un titre de champion de France, Kader a déjà conquis le cœur des Ivoiriens. Une fois sous la tunique orange, il dégouline de forme. Sa popularité va en grandissant au rythme de ses exploits comme lors des CAN 2008 et 2010. C’est un « Popito » très sucré qui a conquis le cœur des Ivoiriens malgré une carrière arrêtée plus tôt que prévue quelques années après une pige de feu à Galatasaray.

A LIRE =>  La communication ratée du DRS qui choque les citoyens de Labé

Stéphane DATHE

 

- Advertisement -

A lire également

- Advertisement -

L'info première en Guinée

Opinion : Donzo Elhadj Aboubacar interpelle Sidya Touré

Cher Sidya Touré ;LE TWEET DE LA HONTEEn lisant votre tweet sur la réduction du prix du carburant a la pompe, je ne reconnais...

Labé-Les autorités de la santé déclenchent une guerre contre les cliniques clandestines

Peu avant l’apparition du coronavirus, les autorités de la santé ont déclenché une mission d’identification des cliniques illégales. L’équipe n’a certes pas eu le...

Kindia: un vieil homme d’environ 70 ans viole une mineure de 14 ans

Malgré les multiples dénonciations, le  viol notamment sur les mineures ne faiblit pas en Guinée. Une source locale nous apprend qu'un vieux de 70...

60 ans des indépendances africaines : Entretien avec le responsable scientifique du mouvement des panafricains de l’université de St louis

  Comme à leur habitude, les panafricains prenant pour prétexte la soixantième anniversaire des indépendances de bon nombre de nos pays africains se positionnent....

COVID-19: 73 cas positifs recensés en Guinée dont 2 guéris

Le Coronavirus (COVID-19) poursuit son chemin en Guinée. L'agence nationale de sécurité sanitaire (ANSS) annonce ce vendredi 3 avril 2020, vingt et un (21)...
0 Shares
x