orangeguinee > guicopresse

UBA Guinée

Guinée : rétrospective sur les moments forts des activités économiques

Selon le document de programmation budgétaire pluriannuelle de la Guinée couvrant la période de 2019-2021, l’enveloppe prévisionnelle du volet « investissement public » se chiffre à 30 514,30 Mds contre 28 760 Mds pour la période 2018- 2020 rapportant ainsi le PIB, à environ 7,2% en 2020.

Malheureusement la poursuite envisagée de la stabilisation des indicateurs macroéconomiques ont eu une trajectoire défavorable à cause de la covid19.

Pour faire face aux impacts économiques de la pandémie liée au nouveau coronavirus, le gouvernement guinéen a annoncé, un plan de riposte économique au COVID-19, estimé à 360 millions de dollars US (3,3 % du PIB). Ce Plan visait à renforcer l’infrastructure du secteur de la santé, à protéger les plus vulnérables et à soutenir le secteur privé, notamment les petites et moyennes entreprises.

16 avril : Le plan de préparation sanitaire et de riposte a été initialement estimé à 13 millions de dollars (0,1 % du PIB).

En pleine période de crise économique engendrée par les conséquences de la covid19.La Guinée a été répertoriée par le FMI par les 5 pays africains qui résisteraient le mieux économiquement avec Il travers une projection de croissance post-cd19 de 7,6 % en 2021.Cette grâce économique est liée aux investissements dans le secteur minier.

A LIRE =>  La confiscation du pouvoir par le clan Deby et la poursuite de leur règne dynastique au détriment de la démocratie

Dans un rapport d’enquête sur la corruption en Guinée, l’impact de cette pratique fait perdre au pays en moyenne 600 milliards GNF année.

Plusieurs cas de détournement ont épinglé des hauts cadres de l’administration guinéenne.

En avril 2020, la Banque mondiale a apporté des doutes sur le plan de riposte économique du Gouvernement proposé par Kassory FOFANA. Elle indiquait que la composante sociale du plan de riposte était financée à hauteur de 30 millions de dollars contre   45 millions du plan d’urgence.

Au mois d’août 2020, deux cadres de l’ARPT ont été inculpés dans une affaire de détournement de plus de 51 millions de dollars.

Trois mois plus tard, une autre affaire de détournement de 200 milliards de FG a été révélée par des journalistes qui se sont heurtés à l’opposition farouche des membres du gouvernement.

Ibrahima Sory BARRY pour Aminata.com

Share and Enjoy !

Shares

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Translate »