Des magasins situés au centre-ville de Labé ont reçu la visite indésirée  de  malfaiteurs, la  nuit  dernière. Sur  les 8 magasins  pillées  4 l’avaient été  déjà  la  semaine  dernière.
Un trou pratiqué  dans  le  toit  couvert  de  tôle  a  permis  aux  bandits  de  s’introduire chez  leurs victimes.
L’une des victimes qui a fait  appel à  son  droit à l’anonymat  a  signifié  n’avoir  perdu  que 500000 francs alors  que Alpha Garambé  déjà victime la  semaine  dernière avait  entrepris  de  porter  plainte contre  son  vigile mais  a dû renoncer  devant sa  solitude  à recourir  à la  justice.
Quant à ses pertes nouvelles, il estime avoir  besoin  de temps  pour  évalue  l’ampleur  du dommage.
L’administrateur du  grand  marché  de  Labé Tely Baldé affiche  un  visage  inquiet  et  se  dit  préoccupé  de la récurrence de  ces  agressions  nocturnes tout  en pointant  du  doigt  la  résolution  à l’amiable  envisagée après la  plainte  visant  certains  vigiles  du  marché.
Samedi dernier, une rencontre était  prévue  entre  les commerçants  qui l’ont  snobé, une réunion qui devait permettre  d’uniformiser la riposte à  ces  attaques.
Ce matin, les victimes du  vol  de  la  nuit  dernière  ont  décidé  de  ne  pas  ouvrir  leur  commerce  jusqu’à  la  rencontre du président  de  la  chambre de commerce  régionale et  envisagent  aussi de  couler  une dalle en lieu et  place d’une  charpente coiffée de  tôles.
Ousmane K. Tounkara, correspondant d’Aminata.com