Immigration: l’administration Trump menace la Guinée de sanction (officiel)
Noter l\'article

C’est le porte-parole du département de la sécurité intérieure, qui a fait l’annonce. Au cours d’une conférence de presse, Dave Lapan a indiqué que les autorités américaines vont imposer de sanction contre quatre pays qualifiés de récalcitrants qui refuseraient de coopérer dans l’expulsion de leurs ressortissants.

Le Cambodge, l’Erythrée, la Sierra  Leone et la Guinée sont les quatre pays que le gouvernement Trump menace de sanction. Ces pays sont accusés de refuser ou de retarder le rapatriement de leurs citoyens considérés persona non grata par les Etats-Unis. Lors de la campagne électorale, le candidat républicain, Donald Trump avait reproché l’administration Obama et son adversaire Hillary Clinton de n’avoir pas exercé de pression sur des pays qui refusent d’accueillir leurs ressortissants expulsés du territoire américain.

“Il y a au moins 23 pays qui refusent de reprendre leur citoyen après avoir reçu l’ordre de quitter les États-Unis, y compris beaucoup des criminels violents” avait dit Trump lors d’un meeting en  août 2016. Les Etats-Unis vont imposer à ces pays de restriction de visa.  Deux pays ont été sanctionnés par cette mesure: le Guyane en 2001 et la Gambie en 2016

Amadou Diallo en collaboration avec CNN

PARTAGER

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here