Forte mobilisation des partisans du Front national pour la défense de la constitution à Labé (FNDC) [Credit photo Sally Bilal Sow]
Forte mobilisation des partisans du Front national pour la défense de la constitution à Labé (FNDC) [Credit photo Sally Bilal Sow]

En cet acte 6 des manifestations du FNDC, la ville de Labé a encore drainé foule ce 10 décembre 2019. Comme d’habitude la mobilisation s’est faite timidement, les gens semblaient prendre leur temps avant que la déferlante n’ononde les artères comprises dans l’itinéraire défini pour la journée car une bonne partie des artères habituellement utilisés se trouve en chantier.

Comme d’habitude, les commerçants n’ont pas voulu se désolidariser de l’élan et ont maintenu leurs commerces fermés,seuls le marché des légumes grouillaient de monde au moment où nous allions sous presse.

Vers onze heures, les citoyens ont commencé à braver leur hésitation pour rallier le point de départ.

En deux heures, un tsunami  humain s’est ébranlé vers le stade El hadj Saifoulaye Diallo où devaient se tenir les discours.

Pour la circonstance, Habib Bah coordinateur du FNDC local a axé sa communication sur le fait qu’une petite victoire a été engrangée par le fait de la libération des leaders du mouvement emprisonnés depuis plus d’un mois.

Avant d’estimer que ceux qui estiment que le FNDC ne doit pas parler d’enrôlement et de législatives se trompent, expliquant que dans les zones favorables au régime biens de mineurs ont été enrôlés.

<<Nous savons qu’à date, il est impossible pour l’état guinéen d’organiser un référendum, donc la seule voie qui mènera vers ce funeste projet est d’aller aux législatives.La machine à fraude est lancée et tourne à plein régime.>>

Ousmane K. Tounkara