orangeguinee guicopresse UBA
Des participants à l'atelier de vulgarisation de la loi portant protection et promotion des personnes handicapées
Des participants à l'atelier de vulgarisation de la loi portant protection et promotion des personnes handicapées

Guinée: vers la vulgarisation de la loi portant protection et promotion des personnes handicapées

Le réseau guinéen des personnes handicapées pour la promotion de la convention internationale sur les droits des personnes handicapées (ROPACIDPH en partenariat avec le haut commissariat des nations unies aux droits de l’homme organise les 6 et 7 août 2019 à Kindia, un atelier de vulgarisation de la loi sur la protection et promotion des droits des personnes handicapées.

Selon les organisateurs, cette rencontre a pour objectif de susciter l’appropriation de la loi portant promotion et protection des personnes handicapées en République de Guinée, par les différents acteurs impliqués dans sa mise en œuvre.

Dans son exposé, El hadj Alpha Boubacar Diop président du ROPACIDPH a dit que dans les instruments de protection efficaces et adéquats, la société devient une jungle où les plus vulnérables se trouvent exposés à toutes sortes de risques. C’est pourquoi, selon lui, la protection, la promotion et la sécurité des citoyens sans exclusive constituent une obligation nationale pour tous les États.

« Chaque être humain est sacrée. Chaque être humain est inestimable et nul n’est insignifiant dans la vie. Il est très important que la société guinéenne dans son ensemble s’approprie ces droits humains spécifiques aux personnes handicapées pour non seulement changer de perception et de regard envers à leur encontre mais également les concéder un droit qui leur revient de facto. Celui de prendre part au développement de leur communauté et de leur pays en tant que citoyens à part entière de leur nation », a-t-il fait savoir.

Pour Marie Amélie Ndayisenga représentante adjointe du haut commissariat des nations unies aux droits de l’homme en Guinée, la protection des droits des personnes vulnérables y compris les handicapées constitue l’une des priorités de son institution.

« Ce n’est pas la première fois que nous soutenons une activité de ce genre simplement parce que nous avons un mandat global en Guinée qui est celui de la promotion et protection des droits de l’homme y compris la catégorie des plus vulnérables dont les personnes handicapées font partie. Au terme de l’atelier de vulgarisation, les participants s’approprient la loi et sont en mesure de la vulgariser à leur tour auprès d’autres acteurs concernés par sa mise en œuvre », a-t-elle expliqué.

Au nom de Mme Diaby Mariama Sylla ministre de l’action sociale, de la promotion féminine et de l’enfance, Césaire Togba Kpogomou conseiller technique principal de la ministre a indiqué que le souhait ardent de sa patronne est de disposer de textes réglementaires qui ne se buteront pas à des obstacles insurmontables de mise en œuvre.

Il espère que les recommandations issues de cet atelier concourront à disposer de textes réglementaires acceptés de tous.

Mamadou Aliou Barry pour Aminata.com

(+224) 622 304 942

Apropos Alpha Oumar Diallo

Alpha Oumar Diallo est journaliste de formation. Issu de l'Institut Supérieur de l'Information et de la Communication (ISIC), ce jeune pétri de talents et d'objectivité a travaillé dans de nombreuses rédactions en Guinée et a collaboré avec de médias étrangers. Passionné de l'écriture, il traite régulièrement des sujets d'actualité en toute impartialité et fait des analyses objectives.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Translate »