Des militaires guinéens devant le Palais présidentiel Sékhoutoureyah
Des militaires guinéens devant le Palais présidentiel Sékhoutoureyah

Un militaire en service au camp Elhadj Oumar Tall de Labé a été pris en flagrant délit de vol de matériels de construction, dans un chantier privé situé à Safatou banlieue ouest de la ville de Labé.

Il était 5 h du matin, quand Morike Mbemba Koulibaly s’est introduit sur le chantier tiers, le vigile Alpha Issaga Souriah ne dormant que d’un œil veillait au grain.

Ayant entendu le bruit des pas du visiteur indésirable, il a fait le tour de la maison pour surprendre son vis à vis.

A l’aide d’une pierre, le vigile a frappé le militaire pour échapper à un corps à corps qui lui aurait été défavorable, puis aidé des voisins, il a neutralisé le voleur qui a été trimballé à l’escadron mobile numéro 8 de Labé.

A l’issue de son audition, le militaire a clairement fait ses aveux.

Informé, le maire de la commune s’est mis en rapport avec la hiérarchie militaire du camp qui a promis de sanctionner le fautif dans toutes la rigueur de la loi. Mamadou Aliou Laly Diallo a aussi promis de suivre l’affaire jusqu’à ce que justice soit faite.

Cette affaire, éclate, pile au moment où le préfet de Labé s’attelle à la lutte contre l’insécurité et réactive l’interdiction du port civil de l’uniforme militaire.

Ousmane K. Tounkara