orangeguinee guicopresse UBA
Un enseignant de Franco-arabe
Un enseignant de Franco-arabe

Guinée : Télé-enseignement trébuche suite au délestage du courant électrique

Le télé-enseignement, une initiative du ministère de l’éducation nationale et de l’Alphabétisation pendant cette période d’urgence sanitaire. Une approche pédagogique diversement appréciée par les apprenants.

« Je conseillerai à tous mes amis qui ne veulent pas suivre les cours à distance, de le faire. Parce que ça nous permet, nous qui sommes en classe d’examen de progresser pour ne pas être en retard et être fin prêt pour affronter le brevet », a indiqué Wiliams Karim Sassiné, élève en 10 année.

« Ce que j’ai à dire à l’Etat, c’est d’améliorer le fonctionnement de l’électricité pour que nous puissions suivre les cours à la télé », a invité Fatoumata Thièdho Diallo, élève en 6ème année.

De leur côté, les parents d’élèves félicitent les autorités guinéennes pour leur initiative, qui, selon eux, pourrait épargner la guinée d’une année blanche. Néanmoins, ils ont des suggestions.

« Il faut que les enfants aient la même possibilité de suivre les cours à la télévision nationale. Comme il y a la déserte en électricité, il faudrait que les enfants qui sont à Conakry qui doivent passer l’examen aient la même formation, le même suivi de cours par rapport à ceux qui sont à l’intérieur du pays », a souhaité Mariama Issa Baldé, parente d’élève.

« Les autorités ont montré une volonté manifeste de cumuler la crise sanitaire et cette économique qui suit. Nous sommes reconnaissants envers eux mais ils n’ont qu’à redoublé d’effort pour affronter la situation de la bonne manière. Il y a toujours de manquement, le monde est imparfait », a souligné Boubacar Barry, parent d’élève.

Le gouvernement est très déterminé à mener à bout ce projet de cours à distance. Sur le terrain, certains enseignants affichent quelques amertumes. En cause le manque d’électricité qui selon eux freine l’évolution du programme.

« Les cours à distance est une bonne idée à mon avis. Le problème est que la Guinée a un problème de courant. Tout le monde doit avoir accès au courant pour pouvoir suivre ces cours à distance », a dénoncé Franco, enseignant.

Selon certains observateurs, le manque d’électricité ou de postes-téléviseurs dans certaines familles est une force d’opposition au télé-enseignement.

Ibrahima Sory BARRY pour Aminata.com

Apropos Alpha Oumar Diallo

Alpha Oumar Diallo est journaliste de formation. Issu de l'Institut Supérieur de l'Information et de la Communication (ISIC), ce jeune pétri de talents et d'objectivité a travaillé dans de nombreuses rédactions en Guinée et a collaboré avec de médias étrangers. Passionné de l'écriture, il traite régulièrement des sujets d'actualité en toute impartialité et fait des analyses objectives.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Translate »