orange guinee guicopres uba guinee votre

Guinée: l’ONUDI clôture deux semaines de formation sur la petite hydroélectricité

L’organisation des nations unies pour le développement industriel (ONUDI), l’école nationale supérieure polytechnique de Conakry et le ministère de l’énergie et de l’hydraulique ont organisé une formation sur la petite hydroélectricité du 10 au 21 septembre 2018 à l’Université Gamal Abdel Nasser de Conakry et aux Cascades de la Soumba dans la commune rurale de Khorira, préfecture de Dubreka.

Au micro de notre reporter à la cérémonie de clôture, Koné Mabinty participante s’est réjoui de la qualité de formation reçue.
« Nous pouvons dire que la formation a été magnifique parce qu’elle nous a donné beaucoup de pratiques liées à la théorie qu’on avait appris auparavant. Ça été une belle expérience pour nous les participants. On a été sur le terrain. On a vu le site. On a appris à faire l’enquête et tous les autres paramètres qui peuvent nous permettre de faire un aménagement sur la petite hydroélectricité. Nous demandons aux autorités de nous accompagner pour ne pas perdre ce que nous avons appris », a-t-elle souhaité.
Pour sa part, Joseph Kenfack expert formateur a dit que cette formation qui a duré deux semaines est la suite d’une autre qui a eu lieu au mois de mars dernier.
« À savoir, consolider celle que nous avons eu en début d’année. On a fait des révisions, on a préparé des travaux de terrain. Après les cours en classe, on s’est transporté sur le site de Soumba pour collecter les données. À la fin de cette collecte, nous sommes revenus à Conakry pour faire le rapport des études de faisabilité. Le but de la formation, c’est pour que les ingénieurs guinéens soient capables de développer le potentiel hydroélectricité de la Guinée. À l’issue de la formation, on a eu les fondements pour faire ce genre de projet », a expliqué l’expert de l’ONUDI.
Prenant la parole, Ansoumane Bereté représentant de l’ONUDI en Guinée a indiqué l’objectif a été atteint.
« Après ces deux semaines de formation théorique et pratique, d’après ce que nous avons pu voir aujourd’hui dans la restitution faites par les bénéficiaires, je pense qu’on peut dire sans risque de se tromper qu’on est sur la bonne voie et que nous avons fait le bon choix des participants. L’espoir est permis quant au rehaussement de capacité de la Guinée en terme d’expertise nationale pour au moins les études de faisabilité d’un barrage hydroélectrique notamment la micro centrale hydroélectrique. Nous sommes vraiment satisfaits. Nos objectifs sont atteints mais c’est une étape d’un processus. Il reste beaucoup à faire. Les résultats obtenus à date nous encouragent à œuvrer auprès du gouvernement guinéen pour le renforcement des capacités sur ces questions stratégiques. Ce qui est important, les participants ont reçu une formation de haute qualification. Donc, c’est un grand acquis. Dans les perspectives, nous allons continuer à renforcer les capacités à certains niveaux. Les participants ont réussi à réaliser une belle étude sur le site de Soumba », ajoute le représentant pays ONUDI.
Avant de terminer, il invite les bénéficiaires à se faire valoir auprès des autorités, des institutions, des sociétés et même du ministère de l’énergie et de l’hydraulique pour mettre en exécution ce qu’ils ont appris.
« Nous serons toujours là pour les accompagner. Nous, en tant que mandaté pour la promotion du développement industriel accéléré et durable, nous portons beaucoup attention sur le facteur que représente l’énergie. Sans énergie, il n’y a pas d’industrie et il n’y a pas de développement. Quand on sait que les 70% de la population vivent dans le milieu rural et que ce sont les activités rurales qui sont censées portées le développement économique d’un pays comme la Guinée, il est important que le développement énergétique soit une réalité. La réalisation de micro barrage hydroélectrique est une alternative aux grands barrages en construction afin l’énergie soit abordable à tout le monde et à tous les niveaux. Pour cela, la nature est très favorable parce que la Guinée a d’importantes ressources en la matière », a-t-il indiqué.
Mamadou Aliou Barry pour Aminata.com
(+224) 622 304 942

Apropos Alpha Oumar Diallo

Alpha Oumar Diallo est journaliste de formation. Issu de l'Institut Supérieur de l'Information et de la Communication (ISIC), ce jeune pétri de talents et d'objectivité a travaillé dans de nombreuses rédactions en Guinée et a collaboré avec de médias étrangers. Passionné de l'écriture, il traite régulièrement des sujets d'actualité en toute impartialité et fait des analyses objectives.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Translate »