Cheickh Hafiziou Diallo, éminent islamologue et président de l'Association Ahlul pour la propagation de l'islam
Cheickh Hafiziou Diallo, éminent islamologue et président de l'Association Ahlul pour la propagation de l'islam

Comme partout ailleurs à travers le monde, les musulmans guinéens d’obédience chiite ont célébré ce jeudi 21 septembre l’achoura dans la tristesse et le recueillement. Un millier de fidèles s’est retrouvé dans la grande mosquée de l’université internationale Moustapha pour commémorer l’horrible assassinat du petit-fils du prophète, le 10 octobre de l’an 680 lors de la célèbre bataille de Karbala. 

Au cours de ce triste anniversaire, d’éminents théologiens ont prononcé des discours retraçant les circonstances et le récit du massacre de l’Imam Hussein et de ses partisans. Cheickh Tidjane Diallo, dans son discours a souligné le motif du soulèvement d’Hussein contre le régime de Yazid. Il a indiqué qu’Hussein a refusé de prêter allégeance à Yazid pour veiller au respect strict de l’islam apporté par son grand-père Mahomet.

Cheickh Hafiziou Diallo, abordant dans le même élan a soutenu les vertus de la guerre qu’a menée le petit-fils du prophète. Selon lui, sa bataille comporte des nombreuses leçons notamment la lutte contre l’injustice et rétablissement d’une société libre et équitable. Cheick Hafiziou a estimé qu’à travers cette lutte, le monde arabo-musulman doit être en mesure de se battre pour être autonome financièrement, matériellement et politiquement. A l’en croire, les musulmans doivent s’inspirer du sacrifice de Hussein pour travailler, se munir du courage pour construire une société juste.

Des participants au triste anniversaire de l'assassinat de l'Imam Hussein
Des participants au triste anniversaire de l’assassinat de l’Imam Hussein

Après les différents speeches, Cheick Mohamed Bailo a raconté la scène de l’assassinat du troisième imam de l’islam chiite.  En pleurs, le théologien a retracé l’historique du départ de l’Imam de Médine en passant par les souffrances qu’il a durées à cause de la soif et de la famine, du combat acharné qu’il a dirigé contre 30 000 belligérants jusqu’à son assassinat lui et celui de ses 72 partisans. En Guinée, la communauté chiite est minoritaire mais présente sur toute l’étendue du territoire. Elle participe activement à la consolidation de la paix et la quiétude sociale dans le pays

Alpha Oumar Diallo pour Aminata.com

alphanyla@gmail.com

+224 628 38 98 39

PARTAGER