orange guinee guicopres uba guinee votre
Travaux de l'atelier de formation sur la Politique de l'emploi, Migration, et Développement à Conakry ce mardi 29 octobre 2019
Travaux de l'atelier de formation sur la Politique de l'emploi, Migration, et Développement à Conakry ce mardi 29 octobre 2019

Guinée : la Politique de l’emploi, Migration et Développement en débat à Conakry

Le ministère guinéen des affaires étrangères et des guinéens de l’étranger en partenariat avec le centre international de formation, du programme des nations unies pour le développement (PNUD), l’organisation internationale de la migration (OIM) a lancé les travaux de l’atelier de formation sur la Politique de l’emploi, Migration, et Développement à Conakry ce mardi 29 octobre 2019.

Selon organisateurs, cet atelier de formation a pour objectif de renforcer les capacités des cadres du ministère des affaires étrangères et des guinéens de l’étranger; du ministère de la jeunesse et de l’emploi des jeunes; du ministère de l’enseignement technique et la formation professionnelle, de l’emploi et du travail ; ainsi que des représentants d’organisations des employeurs ; d’organisations des travailleurs et d’organisations de la société civile, en les équipant d’outils conceptuels et opérationnels, qui leur permettent de jouer pleinement leur rôle dans la promotion de l’emploi dans les politiques de développement, en intégrant les besoins spécifiques des jeunes et des migrants, en particulier en considérant l’impact de la migration de main d’œuvre sur le développement socioéconomique du pays.

Dans le cadre du développement de la politique nationale de l’emploi(PNE-EJ) et l’emploi jeunes et de la politique nationale de migration, les participants sont invités à formuler des propositions pour intégrer les questions de migration dans la PNE-EJ, identifier des mesures cohérentes et articulées en faveur des jeunes et des migrants et proposer des mécanismes de coordination entre les différentes parties prenantes.

« L’atelier de formation a pour objectif de transmettre aux acteurs nationaux, des connaissances et des outils opérationnels pour: La formulation d’une politique d’emploi et de l’emploi des jeunes ( cycle de politique, outils de diagnostic…); L’intégration des questions de migration de main d’œuvre dans la conception, la mise en œuvre et le suivi-évaluation de la politique de l’emploi (identification des besoins et formulation d’interventions spécifiques…); L’identification de mesures cohérentes et articulées, ciblant les jeunes et les migrants, telles que les mesures actives du marché du travail, de placement et d’orientation professionnelle, de renforcement de l’employabilité, de renaissance des compétences et de validation des acquis, d’appui à l’entrepreneuriat, et le partenariat public-privé dans les services de l’emploi ; Les mécanismes de coordination et de dialogue entre les différentes parties prenantes dans la formulation et la mise en œuvre des politiques d’emploi et de la migration y compris les mécanismes de coordination verticale; Le rôle des régions et collectivités locales dans la gouvernance des migrations et la mise en œuvre de d’emploi et d’insertion socio-économique », ont-ils indiqué.

Parlant des résultats attendus, ils ont fait savoir qu’à la fin de l’atelier, les participants auront:  renforcé leurs connaissances et leurs compétences dans le domaine de l’analyse de l’emploi et de la migration, de la formulation de politiques intégrées et cohérentes en faveur de l’emploi et de la migration dans le cadre des politiques de développement, et de la formulation de programmes en faveur de l’emploi et ciblant notamment les jeunes et les migrants;  formulé des recommandations et propositions concrètes pour intégrer les questions de la migration telles que spécifiées dans la politique migratoire du pays , dans la PNE-EJ en cours de formulation, ainsi que les questions de coordination et de synergie entre parties prenantes.

« Ces propositions seront revues par le comité en charge de l’élaboration de la PNE-EJ et introduites le cas échéant dans la version finale du document de politique », ont-ils précisé.

La rencontre a connu la présence de Patrice Vahard représentant du haut commissariat des nations unies aux droits de l’homme (HCDH) en Guinée, Luc Grégoire représentant résident pays PNUD, Jean NDenzako du BIT Dakar, Fatou N’Diaye représentante de l’OIM en Guinée, Belamine Driss de la Banque africaine de développement, de la directrice nationale des guinéens de l’étranger, Michel Koïvogui secrétaire général du ministère de l’enseignement technique, formation professionnelle et du travail et plusieurs hauts cadres de l’administration et du système des nations unies.

Mamadou Aliou Barry pour Aminata.com
(+224) 622 304 942

Apropos Alpha Oumar Diallo

Alpha Oumar Diallo est journaliste de formation. Issu de l'Institut Supérieur de l'Information et de la Communication (ISIC), ce jeune pétri de talents et d'objectivité a travaillé dans de nombreuses rédactions en Guinée et a collaboré avec de médias étrangers. Passionné de l'écriture, il traite régulièrement des sujets d'actualité en toute impartialité et fait des analyses objectives.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Translate »