Guinée: la police interdit les mouvements de soutien du Syli national sur la voie publique

Des officiers de police lors d'une conférence de presse au Ministère de la sécurité
Des officiers de police lors d'une conférence de presse au Ministère de la sécurité

Dans une déclaration rendue publique dans l’après-midi de ce lundi 24 juin 2019, la direction générale de la police nationale dénonce le comportement de certains supporters du Syli national lors de Guinée-Madagascar et annonce l’interdiction formelle de tout cortège sur la voie publique durant le reste de la compétition.

“La direction générale de la police nationale a constaté avec amertume dans la journée du samedi 22 juin 2019que des paisibles citoyens et des usagers de la route ont fait l’objet d’exaction à Conakry et périphéries.

Ces exactions ont été commises par des bandits et autres loubards qui arboraient malheureusement par endroit notre sacré emblème, le tricolore guinéen sous le prétexte de soutenir l’équipe nationale de football. Au cours de ces événements, des chaussées ont été envahies créant des troubles et le désordre sur les principales artères de la ville de Conakry et périphéries. Des pauvres femmes sur le chemin des marches ont été dépossédées de leurs dépenses, des véhicules des usagers endommagés, les passagers agressés et dépouillés; des femmes en travail n’ont pu être évacuées à temps et des biens publics et privés détruits”, peut-on lire dans cette déclaration.

Face à cette situation déplorable, la direction générale de la police nationale appelle les citoyens à la retenue au respect des droits humains et attire l’attention des populations en général et les supporters du Syli en particulier que l’équipe nationale a plutôt besoin à ce stade de prières et de bénédictions.

La police rappelle enfin que dans le cadre de l’accomplissement de sa mission régalienne de sécurisation des personnes et des biens, elle traitera désormais avec tolérance zéro les actes d’incivisme sur la voie publique.

“À cet effet et en raison de ce qui précède, les mouvements de soutien sur la voie publique notamment les cortèges, les sorties hasardeuses avec klaxons sont formellement interdits durant la période de la compétition. Par contre, la direction générale de la police nationale encourage et accompagne des mouvements statiques de soutien dans le calme et dans la discipline. Des instructions fermes sont données aux services déconcentrés de la direction générale de la police nationale pour l’application stricte des présentes mesures qui visent essentiellement à sécuriser les citoyens et leurs bien mais aussi au respect des droits fondamentaux des uns et des autres. La direction générale de la police nationale sait compter sur la bonne compréhension des citoyens pour le respect des présentes dispositions”, a-t-elle indiqué.

Mamadou Aliou Barry pour Aminata.com

(+224) 622 304 942