La communauté Baga réclame la restitution du masque D’MBA
La communauté Baga réclame la restitution du masque D’MBA

Après avoir constaté que le masque D’MBA s’est commercialisé de façon illicite au-delà même des frontières Guinéennes. La communauté Baga organise le 30 et 31 janvier 18 à Kataco dans la sous-préfecture  de Bintimodia dans Boké, la première édition du festival «D’MBA et ARTS BAGA».

Cet événement regroupera 23 Districts du Bagataye où chaque village présentera des danses Baga et d’exposition d’arts comme la poterie, la sculpture et autres objets d’arts.

C’est après des analyses effectuées sur les menaces que la communauté Baga subie dans la dégradation de son environnement. La communauté Baga a décidé d’instaurer des journées culturelles pour se connaitre, apprendre à être ensemble et réclamer ce qui leurs revient de droit le masque D’MBA. Parce qu’ils ont tous un dénominateur commun qui est le Baga, explique le vice président du secrétariat exécutif pour la valorisation du patrimoine culturel Baga.

Pour Alpha Yaya Bangoura, le but final de cette rencontre : «c’est de voir comment convertir le potentiel culturel D’MBA en un dividende économique en force de mobilisation pour l’unité du Bagataye. Mais aussi en ressource pour un développement économique endogène».

Que signifie D’MBA pour la communauté Baga ? Ce masque, est le symbole de la féminité soutient Dinah Salifou Soumah responsable de communication de cette structure.

«D’MBA se voit dans les mariages et pendant les enterrements des patriarches. C’est des fûtes mutuelles spécialement organisées pour les grandes cérémonies. En ce moment il y a beaucoup des choses que nos parents faisaient. Les femmes qui dansaient dans la ronde pouvaient sortir frapper un des seins du masque une façon d’implorer à D’MBA d’avoir des enfants. Et des mois ou années plus tard la femme faisait des enfants, ce masque a un pouvoir», affirme t-il.

Lamarana Diallo

+224 623 27 55 45