A LA UNEJustice et Droit

N’zérékoré: les audiences criminelles ont pris fin au tribunal de première instance 

Depuis près d’une semaine, les audiences criminelles sont ouvertes au tribunal de première instance de N’Zérékoré. C’est ce vendredi 17 juin 2022, au crépuscule qu’ont pris fin ces procès dans ledit Tribunal. Ils sont nombreux des personnes à être poursuivies pour des charges qui se couronnent sur le viol, le meurtre, la destruction des biens et tentative de meurtre.

En effet, 27 dossiers étaient à tour de rôle depuis ce 13 juin 2022 dont 10 dossiers de cas de viol. Dans ces dossiers, plusieurs accusés ont été condamnés pour des peines allant de 20 ans de réclusion ferme jusqu’à la perpétuité. C’est le cas du nommé Jean Foromo Guémou dit Jean Lucas qui a assassiné sa petite amie dans le quartier Gonia 1 secteur 2, la commune urbaine de N’Zérékoré. C’est aussi le cas de Doma Loua, qui a été reconnu coupable des faits de viol et meurtre de sa marâtre à Souhoulé, dans la préfecture de N’Zérékoré.
Ces condamnations viennent soulager le représentant du Ministère public dans la préfecture de N’zérékoré.

Elhadj Sidiki Camara, Procureur de la République près le tribunal de première instance de N’zérékoré

Pour le procureur Elhadj Sidiki Camara, c’est une marque que la justice existe dans son ressort.

« Nous avons commencé dans les autres préfectures de la région comme Beyla, Yomou, Lola d’où on a jugé plusieurs dossiers criminels. Mes sentiments sont des meilleurs, nous venons de clôturer un mois d’audiences criminelles. Nous nous sommes rendus compte à travers ces audiences criminelles que la justice existe en Guinée forestière. Les magistrats ont dit le droit car la plupart de nos réquisitions ont été prises en compte. C’est ça qui nous réconforte, nous fortifie et ça nous encourage dans le travail que nous sommes en train de faire ici à N’Zérékoré » s’est réjouit le procureur près du TPI de N’Zérékoré.

A LIRE =>  N'zérékoré: Fin des épreuves du BEPC, le bilan au compte de la préfecture

Pour lui, « Les services de sécurité, la population voire tout le monde, chacun doit se donner la main pour combattre ce fléau qui gangrène nos sociétés et qui n’honore pas notre région. Il faut que chacun se lève pour mettre fin à ce fléau. Nous sommes très contents parce que nous avons clos ces audiences criminelles Notre parquet est sur pieds d’œuvre pour le combattre », a indiqué Elhadj Sidiki Camara.
Par contre, ces décisions ont fait des mécontentement
chez les avocats de la défense. Maître Zaoro Claver Loua qui se livre à notre micro.

« Nous avons un désarroi total, une déception de la part du tribunal qui n’a pas accepté d’aller dans le sens d’application stricte du droit. Il sait focalisé sur les déclarations infondées, lesquelles aucun élément de preuve n’a été rapporté pour incriminer nos clients qui sont en train de pleurer abord de la voiture. La peine qui a été appliquée n’est pas celle là qui devait… Cette décision n’est pas seine. On va interjeter l’appel à la cours d’appel de Kankan pour certains dossiers de mes clients », déplore cet avocat de la défense.

Depuis la prise du pouvoir par l’armée guinéenne le 05 septembre 2021, il a été souligné que dorénavant la justice est et sera la boussole qui va orienter tout le monde. Que cet épée de Damoclès qui plane sur la tête de tout le monde, ne soit pas craint.

A LIRE =>  N'zérékoré : "Si les cours sont bien maîtrisés, aucune nouvelle mesure ne pourra ébranler personne" a dit un candidat au Baccalauréat unique session 2022

Stéphane François TATO depuis N’zérékoré pour Aminata.com

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Translate »