orange guinee guicopres uba guinee votre

FSPE : Amara Barato Keita passe la main à Salifou Camara

La fédération syndicale professionnelle de l’éducation (FSPE) a procédé mercredi 23 mai 2018, à la passation de service entre le secrétaire général sortant Amara Barato Keita et celui de l’entrant Salifou Camara, à son siège dans la commune de Kaloum.

Dans son intervention, le secrétaire général sortant a promis d’apporter son soutien à son successeur avant d’ajouter qu’il est à la disposition du bureau entrant. « Le syndicat c’est  un don du foie,  donc ne vous laissez pas berner par qui que ce soit et soyons conséquent ».

Quant au nouveau secrétaire général entrant, M. Camara s’est réjoui de la confiance placée en lui, «  aujourd’hui est un grand jour  dans l’histoire de la FSPE, surtout la confiance que je bénéficie à travers des enseignants de la République de Guinée. C’est pourquoi je dédie cette journée aux enseignants de Guinée », a-t-il déclaré.

Pour lui, la mission principale de l’équipe entrant, c’est de défendre les enseignants en leur écoutant de la base jusqu’au sommet afin de trouver la solution à leurs problèmes auxquels ils souffrent.

Parlant des défis, le nouveau secrétaire général de la FSPE a dénoncé la souffrance des enseignants de Guinée. « Vous n’êtes pas sans savoir que les enseignants souffrent beaucoup chez nous. Ils n’ont pas de logement sociaux, de ravitaillement en riz, ni de couverture sanitaire.  Il  faut que quand un enseignement tombe malade, qu’on trouve un moyen pour lui soigner. Beaucoup d’enseignants meurent par simple paludisme. Ce n’est pas évident pourtant se sont les travailleurs de l’État. Donc, aujourd’hui même si on augmente 10 millions sur les salaires, mais quelque part le marché nous retire aussi bien que les concessionnaires. Donc, il faut garantir l’avenir des enseignants qui n’est autre que de leur donner un logement fiable à court terme, de leur prendre en charge quand ils sont malades, de leur ravitailler en riz pour qu’un enseignant n’aille pas au marché  au moins pour acheter le riz », a indiqué Salifou Camara.

Plus loin,  il a fait savoir que depuis l’augmentation des 30 pourcent sur les salaires des enseignants, aujourd’hui les prix  flambent sur le marché tout comme chez les concessionnaires. « Ce sont des défis qu’il faut s’atteler pour faire sortir le corps enseignant dans pauvreté ».

Vers la fin de son discours, il a rassuré d’être à l’écoute des enseignants pour tout besoin. Il a profité de l’occasion pour les rassurer que son équipe est déterminée à résoudre les problèmes des enseignants en Guinée. Pour lui, cela pourrait être matérialisé en conjuguant les mêmes verbes à la base. Car, le chemin est très long et difficile, mais dans l’ensemble ils vaincront pour aller dans une nouvelle directive.

Zézé Enema Guilavogui pour Aminata.com

Tel:(+224) 622 34 45 42

Zezguilavogui661@gmail.com

 

Apropos Alpha Oumar Diallo

Alpha Oumar Diallo est journaliste de formation. Issu de l'Institut Supérieur de l'Information et de la Communication (ISIC), ce jeune pétri de talents et d'objectivité a travaillé dans de nombreuses rédactions en Guinée et a collaboré avec de médias étrangers. Passionné de l'écriture, il traite régulièrement des sujets d'actualité en toute impartialité et fait des analyses objectives.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Translate »