La situation est tendue à Kankan, la capitale de la Haute Guinée où des échauffourées ont opposé depuis hier dimanche des manifestants à des forces de l’ordre.

Aux dernières nouvelles, les violences ont repris ce lundi 16 décembre et des manifestants en colère se sont pris à l’escadron mobile de la gendarmerie en place. Le bilan encore provisoire fait état de la mise à sac des locaux de l’escadron et plusieurs blessés.

Rappelons que tout est parti de l’arrestation d’un ancien foot balleur, Balla Condé, suivie de sa mort par blessure.

La réaction des autorités est vivelent attendue pour éclairer les zones d’ombre entourant la mort de ce jeune. Habituellement, les forces de l’ordre qui blessent et tuent ne font l’objet ni de sanction, ni de poursuite judiciaire, ce qui doit s’arrêter au moment où le pays  s’apprête à installer son Parlement, l’un des piliers d’un Etat de droit.

Nous y reviendrons.

B.Abdallah/Aminata.com

PARTAGER

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here