Le procès  qui oppose le cambiste Thierno Nouhou Dialllo  au prédicateur islamique et chroniqueur Oustaz Taibou Bah et sa femme Hafsatou Balde tous poursuivis pour escroquerie d’une somme de 8 miliards de francs guinées, s’est ouvert ce lundi, 20 mars 2017 au tribunal de première instance de Mafanco .

Devant la barre les deux prévenus ont nié en bloc les faits qui leurs sont reprochés .

Le prédicateur islamique et chroniqueur de son état Oustaz Taibou  garant pour les 15 mille dollars que sa femme aurait contractée dans les mains du cambistes Thierno Nouhou  Dialllo  “il a affirmé avoir remboursé au client de son épouse avec des intérêts”.

S’agissant des 8 milliards que le plaignant Thierno Nouhou Dialllo réclame  à Oustaz  taibou, le chroniqueur  a nié en bloc devant les hommes en robe noire, les faits d’escroquerie et d’abus de confiance il a également ajouté  qu’il n’a jamais  été  associé dans une  quelconque transaction financière entre sa femme et le cambiste a-t-il déclaré.

Dans cette même lancée le célèbre prêcheur islamique  dira ”je reconnais avoir signé  un papier attestant que mon épouse doit une somme de 6 milliards de francs guinéens au plaignant cela par une erreur monimentale “.

Après le passage du mari à la barre, c’est fut le tour de sa femme Hafsatou Baldé. Elle aussi a nié: ” par crainte, j’ai signé ce document de 8 milliards, a-t-elle dit. J’ai signé pour n’est pas allée en prison et je ne dois rien au cambiste”
Il est à noter que le procès est renvoyé pour le jeudi,23 mars 2017 au tribunal de première instance de Mafanco.

Zeze Guilavogui pour aminata.com
Tel, +224622344542
zezeguilavogui@gmail.com

PARTAGER

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here