Esclavage en Libye: “ces jeunes fuient la pauvreté”, selon Sidya Touré
Noter l\'article

Je suis Sidya Touré, Président de l’Union des Forces Républicaines. J’ai été profondément indigné de voir sur la chaîne CNN des images insupportables de jeunes africains vendus comme esclave en Libye. Ce sont des images humiliantes et qui nous choquent en tant qu’africain, en tant qu’homme politique, en tant que Noir tout simplement.

Il est impossible de voir ces images sans réagir. Tout en condamnant avec force cette pratique d’un autre âge, il est temps d’appeler à la responsabilité de nos dirigeants en Afrique auxquels les peuples ont confié des mandats pour les protéger.

C’est pourquoi, ils ont une grande responsabilité pour endiguer ce mal qui fait fuir nos bras valides et conduit nos enfants vers une aventure suicidaire. Il est possible de réussir en Afrique, lorsque les conditions sont créées.”

Ces jeunes qui tentent l’aventure en passant par la Libye fuient la pauvreté, le chômage dans leurs pays respectifs et sont à la recherche du bien être. Une quête qui a toujours caractérisée l’être humain.

Ils sont l’avenir de ce continent. Investissons nous pour leur créer des conditions favorables à leur épanouissement et à leur développement personnels avec une meilleure éducation, un cadre économique et juridique sain.

Sidya Touré, Président de l’Union des Forces Républicaines (UFR)

PARTAGER

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here