Le hold up électoral survenu à Dara lors de l’élection de l’exécutif communal où le porteur de la liste UFDG s’est fait battre en dépit de la consigne du parti, Elhadj Taslima Bah encore groggy du tour qu’il a subi est sorti de sa réserve jeudi dernier.

Encore amère, l’homme a ainsi abordé la question de ce qu’il appelle une trahison :

«J’espérais que le jour où je viendrais ici discuter de problème de développement et non d’une trahison survenue et dont je suis victime.Pour moi Dara est un lieu saint et un traître ne doit en principe y provenir. Abdoulaye Sow n’avait jamais manifesté l’intention de me concurrencer lors des campagnes, les 6 districts de Dara ont voulu que je sois le maire et il devait en assumer la vice-présidence, de ses propos propres Abdoulaye Sow affirme avoir agi sous pression, s’il a cédé ça veut dire que c’est un traître autrement il se serait abstenu…

Dans la salle lors du vote je ne m’attendais pas à sa candidature mais quand je me suis levé, il s’est levé aussi. Si j’avais voulu que ça dégénère, c’était l’occasion, il y avait beaucoup d’engins dehors alors je n’ai pas voulu et j’étais sûr de gagner.

Partout en Guinée et à Labé le consensus n’a été trahi qu’à Dara. J’ai alors compris qu’il y a eu un complot trois élus de notre liste de sont alliés à la liste indépendante pour que Abdoulaye Sow soit maire et la liste indépendante vice maire. Ce complot visait à empêcher un natif d’un district d’être maire. Des trois dissidents, deux sont du centre rural ».

Sur cette épineuse question, le préfet Safioulaye Bah expliquait quelques jours avant:

«Des ressortissants de Dara m’ont écrit, je suis allé pour les rencontrer eux ont boudé, j’ai demandé aux présidents de districts qui m’ont expliqué que cette demande ne s’est pas faite sous leurs auspices. Ils ont passé un message aux ressortissants de Dara en Belgique qui ont décidé de geler leur aide tant que c’est Mr Sow qui tient la commune. Personne ne peut plus enlever Mr Sow sauf Dieu ou s’il démissionne ».

En réaction aux propos du préfet Elhadj Taslima a invoqué une discrétion même s’il a paru flou quant à sa volonté d’accompagner le maire. Il a aussi tenu à signifier qu’il ne pardonnait pas cette  »trahison » avec la précision qu’il ne répondra pas à l’appel de celui qui lui a volé son prestige.

« Faites vos enquêtes je n’ai aucunement interagir sur la décision de la diaspora de Dara » a rajouté Elhadj Taslima Bah qui ne nie pas que Dara est divisé pour l’heure à cause de cette situation.

Le porteur de la liste UFDG malgré tout est certain que rien n’est encore perdu pour qu’il reprenne son siège.

Ousmane K. Tounkara, correspondant d’Aminata.com

PARTAGER