Quelques jours  après la  volonté  manifeste  du  leader  du  BL  Faya  Millimouno de  ramener  l’union  au  sein  de  l’opposition les  politiciens basés  à  Labé  ont  livré  leur  lecture  de  la  démarche  de  l’homme.

Dans  les  rangs  de  l’UFDG le  responsable  des  jeunes  du  parti Mamadou  Aliou Laly  Diallo se  réjouit  de  la  démarche  mais  espère  une  franche  et  sincère  collaboration :

« nous  nous  disons  que  l’initiative  en  soi  n’est  pas  mauvaise ,personne  n’a  chassé  ces  opposants  qui  ont  pris  une  distance  par  rapport  à  l’opposition républicaine ,si  le président  du  BL  trouve  nécessaire  de  démarcher nous  restons  convaincus qu’avec  l’unité  de  l’opposition  nous  pourrons  aller  de  l’avant et  vaincre  la  mal gouvernance  et  les  velléités  d’un  troisième mandat, l’essentiel  n’est  pas  de  se  regrouper  mais c’est  la  sincérité  et  la  bonne  foi »

si  l’opposition a  déjà  fait  le  deuil  de  l’UFR pour  sa  part, le  parti  de  Mr  Sidya  Touré  continue  lui  de  revendiquer  son  affiliation  à  cette  entité à  en  croire  le  fédéral  du  parti  dans la  cité  de  Karamoko  Alfa  mo  Labé monsieur  Morou  Sow :

« notre  président  depuis  qu’il  a  été  nommé  haut  président du  chef  de  l’état n’a  jusque  là  pas  fourni  d’explications  à  la  base, quant  ils  viennent  ou  envoient  des  documents  ils  revendiquent  leur  appartenance  à l’opposition, ce  qui serait  bien  pour  l’opposition c’est  effectivement  d’être  soudés, d’abandonner  toutes  les  différences  et  suivre  u ne  seule  voie ;la  voie  de  la  lutte, il  faut  une  unité  d’action, il  faut  une  entente  entre  les  leaders…… »

Dans  les  rangs du  BL la  satisfaction  est  sensible  pour  Marouf  Thiam qui  estime  que  c’est  une  démarche  engagée  de  longue  date  qui  est  entrain  de  porter  ses  fruits :

« c’est  une  dynamique  qui  était  déjà  même engagée au  sein du   parti  politique  et  qui  aujourd’hui  est  entrain  de  fleurir  au  niveau   national, ça  c’est  une  joie  pour  nous  et nous  espérons  que   cette  dynamique  va   continuer mais surtout  il  faut que  nous  ayons  l’adhésion  des  grands  partis, il  peut  y  avoir  divergence  d’opinion mais  cela  n’empêche  que  nous  bâtissions  une  opposition  forte autour  de  ces  divergences  d’opinion…… »

A  noter  que la  démarche  du  leader  du  BL a  permis  de  briser  la  glace  entre  bien  d’alliés  d’autrefois  au  point  que  tous  ou  presque  veulent  croire  en  une  nouvelle  unité  qui  permettra  de  déloger  constitutionnellement  Alpha  Condé  de  la  présidence.

Ousmane Tounkara

PARTAGER

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here