Elhadj Lamine Sangaré, responsable syndical déplore la ‘’trahison’’ du Général Soumah

Après  que la RTG ait  diffusé des  paroles du général Aboubacar  Soumah signifiant  de  but en blanc sa  démarcation  de  la grève  de  trois  jours lancés  en  protestation  à  la hausse  du  carburant  à  la  pompe  de  2000 francs, la  hiérarchie syndical  à Labé s’en  est  certes  offusqué mais  a  aussi qualifié les  propos de  l’homme qui  il  y  a  quelques  mois encore tenait  tête au  gouvernement  de  Alpha  Condé de non  évènement.

Elhadj Lamine  Sangaré  secrétaire  général  de  l’union  syndicale  CNTG n’a  pas  pris  de  gants  pour boxer Aboubacar   Soumah :

« c’est  une  déclaration vide parce  que  les  militants, les  travailleurs  et  travailleuses à  la  base ne  vont ps  suivre si  tel st  son  vœu  aujourd’hui, c’est  noyer  les 40% obtenus  parce  qu’il  n’y  a  aucune  mesure  d’accompagnement…ce qu’i  dit  n’engage  que  lui, nous  nous  voyons  les travailleurs, les citoyens. Aujourd’hui  personne ne  peut ignorer  le  malaise  général que courent les  travailleurs, ce  n’est  pas  un  évènement… »

Dans les  rangs  du  SLECG, c’est  le  chargé  à  l’information  Mamadou  Alpha  Cellou Diallo qui  a  réagit, il  est  convaincu que  les  paroles  de sont mentor ont  été  sorties de  leur   contexte  général :

« a RTG n’a  pas diffusé  les  propos  du  General  Soumah  en  entier, ils  ont  pris  ce qu’ils veulent, ce  qui  les arrange…

Il ( NDLR General Soumah) n’apporte pas son  soutien  automatique mais  il  n’appelle  pas  aussi  à  un  boycott, plutôt il encourage, quand vous  lisez entre  les  lignes, les  travailleurs à défendre  leurs  droits… »

Cette  attitude de  la  hiérarchie  syndicale  de  Labé  est- t- elle un sine d’implosion du combat  syndical ?Tout  laisse  à  croire en  attendant une  précision  du  sieur  Aboubacar  Soumah, lui  même.

Ousmane K Tounkara, correspondant d’Aminata.com