orange guinee guicopres uba guinee votre
Marie Madeleine Dioubaté, ancienne candidate à la présidentielle
Marie Madeleine Dioubaté, ancienne candidate à la présidentielle

Augmentation du prix du carburant : Marie Madeleine Dioubaté du RPD déplore la décision des autorités

L’augmentation du prix du carburant à la pompe de 8.000 GNF à 10.000GNF continue à susciter des débats dans le pays. Leaders, acteurs de la société civile et syndicalistes ne cessent de protester cette décision à travers les médias. La seule candidate femme de l’élection présidentielle de 2015 a donné son point de vu dans une interview qu’elle a accordé à un média de la place à partir de l’étranger.

Sur le sujet que notre rédaction a exploité dans cette interview qui nous a été transférée par l’interviewé, la présidente du parti Rassemblement pour la Paix et de Développement (RPD), Marie Madeleine Dioubaté  a indiqué qu’elle pense que l’augmentation du prix du carburant est disproportionnée, elle passe de 8 000 à 10 000GNF soit une augmentation de 25% en une seule fois.

« Du jamais vu !  A titre de comparaison en France où les prix sont déjà élevés le prix du gazole s’est envolé de 15,6%,  Celui du sans plomb 95 de 8,5%, et celui du sans plomb 98 de 5,4% sur un an », a-t-elle déploré.

Ces augmentations ont été progressives et non brutales et pour privilégier les voitures hybrides ou électriques. (Source selon les données du Ministère de la Transition écologique et solidaire). Cette augmentation du prix du litre à la pompe va gravement impacter la vie quotidienne des guinéens qui ont déjà du mal à se nourrir car elle va entrainer l’augmentation de presque tous les prix. Je rappelle qu’une grande majorité de guinéen mange au mieux une seule fois par jour, a enrichi la présidente du RPD.

Elle a poursuivi son intervention en disant que d’autre part l’Etat est à la recherche d’argent, lors de sa dernière mission le FMI avait déploré la faible mobilisation des recettes, les dépenses publiques non maitrisées, les contre -performances des entreprises publiques et para publiques, la faiblesse des ressources au niveau des collectivités territoriales et décentralisées. Ce déficit budgétaire a été encore aggravé par  l’augmentation  des salaires des enseignants et des fonctionnaires. D’autre part, le gouvernement a subi les pressions du FMI pour arrêter de subventionner la société d’électricité de Guinée (EDG) si la Guinée souhaitait maintenir sa collaboration avec l’institution. Au pied du mur, le gouvernement n’a pas trouvé d’autre solution que d’augmenter le prix du carburant.

« Je pense que si nous avions une meilleure gestion de nos ressources minières et de toutes nos ressources publiques (douanes, impôts) on pourrait développer le pays et améliorer les conditions de vie des populations. Reste à espérer qu’il n’y aura pas une nouvelle augmentation du prix du carburant pour porter le litre à 12 000 GNF », a-t-elle souhaité.

Marie Madeleine Dioubaté s’est présentée à l’élection présidentielle de 2015 au compte du Parti des Ecologiste de Guinée (PEG). Pour la présidentielle de 2020, elle compte se présenter avec son nouveau parti le RPD qui la permet de revenir avec une nouvelle vision pour le développement de la Guinée.

Retranscrit par Ibrahima Sory BARRY pour Aminata.com

Tel : (+224) 656 77 52 34

 

 

 

Apropos Alpha Oumar Diallo

Alpha Oumar Diallo est journaliste de formation. Issu de l'Institut Supérieur de l'Information et de la Communication (ISIC), ce jeune pétri de talents et d'objectivité a travaillé dans de nombreuses rédactions en Guinée et a collaboré avec de médias étrangers. Passionné de l'écriture, il traite régulièrement des sujets d'actualité en toute impartialité et fait des analyses objectives.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Translate »