A LA UNENouvelles des Regions

Électricité de Guinée: de la vraie mafia entre les sectes travailleurs de la Direction générale de N’zérékoré

Il y’a presque trois (3) mois, que la société de l’électricité de Guinée (EDG) produit du courant électrique pour toute la commune urbaine de N’zérékoré de par le biais de l’interconnexion en provenance de la côte d’ivoire.

Mais depuis un certain temps, un contact révèle que les travailleurs de l’EDG de N’zérékoré (les responsables de zones et les agents de terrains).

En effet, le nombre continue à se multiplier du rang des clients qui se plaignent de la mafia des travailleurs de la boîte.

« Je représente une entreprise locale à N’zérékoré, depuis près de deux (2) nous avons fait la demande d’abonnement pour l’électrification de notre centre mais, hélas. Nous n’avons pas été appelé ni recevoir la visite d’un agent non plus. Quelqu’un nous avait dit de faire tout se voir avec le chef de quartier. Car avec les anciennes lignes, il y a toujours eu des précurseurs qui se sont abonnés pour la première. Aussi dit, aussi fait. On a dû payer une somme à l’équipe du quartier. Pour rentrer en possession d’un compteur, on s’est rendu à l’EDG pour les formalités, ça s’est soldé au néant. Que nous ne pouvons pas recevoir un compteur, cependant la ligne est déjà là.

Mais le confus est qu’il y a certains qui ne prennent même pas deux semaines avant de recevoir un compteur or, nous avons fait déjà deux (2) mois sans que notre demande d’obtention du compteur ne soit validée. Dans cette affaire, je comprends finalement qu’il y a deux équipes à l’EDG, la première qui n’est pas autorisée à installer des compteurs mais qui le fait la deuxième, autorisée pour l’installation mais qui ne le fait pas. Que les responsables sachent qu’il faut nécessairement une communication dans ce sens pour pouvoir édifier la clientèle. Mais laisser les agents gérer les clients au gré de leur passations. Car un citoyen lambda, ne pouvait avoir les numéros des compteurs et d’enregistrement si ce n’est pas eux », dénonce Alexandre Kounoua.

A LIRE =>  N'zérékoré: en cette phase hivernale, nombreux sont les quartiers qui vivent les conséquences de l'inondation du fleuve Tilé

Continuant notre récenssement des frustrés dans la gestion de la société d’électricité de Guinée, cet autre client, Santos Kpogomou responsable d’une entreprise de prestation de la place,
« Nous avions tous été au premier rang dans la réclamation et l’appréciation de la venue de cette interconnexion du courant électrique en provenance de la côte. Tentant à plusieurs reprises sans issues favorables, on a été approché par l’un des chefs de zones du quartier Kwitèyapoulou (comme urbaine de N’zérékoré). Pour nous recommander d’abord dans le Chef de quartier de par son appui où nous avions payé une somme consensuelle. Après il était question d’avoir un compteur. Une équipe de l’EDG vient nous le placer et à mon fort étonnement une autre vient couper le courant et emporter mes propres files que j’ai achetés et cela après un échange houleux entre les deux équipes comme s’ils ne travaillent pas dans le même service. Je me rends à la direction pour bien échanger avec eux, on m’inflige une pénalité de 2.250.000fg. » C’est le même son de cloche chez Ibrahima Vafing Kourouma qui étale la même natte de dénomination incivique et malhonnête (selon lui).

Quant à Monsieur Kaba Djènèmady Directeur général de l’agence de N’zérékoré, je ne sais pas par orgueil ou quoi, a refusé en bloc une première et seconde tentative pour tout échange avec lui lié aux faits que sa clientèle reproche à l’agence qu’il gouverne. Histoire certainement, de faire détecter sa position d’homme qui soit de « mèche » avec ses propres agents, et cela à partir de cette expression, »parler plutôt des avantages de l’interconnexion électrique à N’zérékoré que de se fier aux n’importe quoi, soyez plutôt professionnels » a-t-il blâmé les journalistes.

A LIRE =>  N'zérékoré: Fin des épreuves du BEPC, le bilan au compte de la préfecture

Stéphane François TATO depuis N’zérékoré pour Aminata.com

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Translate »