Elections kényanes: l’UE met en garde contre de possibles violences

Top de nos lecteurs

Plan de riposte économique : Dr Ousmane Kaba dénonce où il y a de problèmes

Suite aux annonces des mesures de riposte économique face au Covid-19 , le président du PADES a fait son analyse ce mercredi.Invité dans...

Siguiri: près de 70 millions GNF emportés par des malfrats dans une attaque

Les attaques armées se multiplient sur les différents axes routiers de la Guinée. Le dernier cas en date s'est produit dans la journée du...

Orange Guinée auprès du Ministère de la Santé dans la lutte contre le Covid 19

C’est ce mardi 7 avril 2020 que M. Aboubacar Sadikh Diop (Directeur Général d’Orange Guinée) et le Colonel Rémy Lamah (Ministre de la Santé),...

COVID-19 : la Chine accusée d’avoir passé sous silence l’épidémie à ses débuts

Début  février, le président chinois Xi Jinping a appelé à un contrôle encore plus strict des discussions en ligne afin de garantir une "énergie...
Kindy Draméhttps://aminata.com
Aminata.com Guineenews politique Guinée site d'information sur les nouvelles de la République de Guinée.Signalez réagissez : Vous pouvez contacter l’équipe de journalistes qui travaille à Aminata.com pour lui soumettre un texte, témoigner de ce qui vous est arrivé, signaler une information, relever une erreur, réagir à une actualité… Contactez-nous 973-477-6624 USA 224-664-328170 ou le 623 52 6 27 Guinee URL https://aminata.com Email: amadou@aminata.com Régie Publicitaire : 83kindy@gmail.com +224 656 0287 25 Conakry/ +336 98 48 57 52 France

L’Union européenne a mis en garde lundi contre de possibles violences lors des élections générales kényanes du 8 août et annoncé le déploiement d’un premier groupe d’observateurs de ce scrutin qui opposera notamment le président sortant Uhuru Kenyatta au leader de l’opposition Raila Odinga.

Les citoyens de la première économie d’Afrique de l’Est sont appelés aux urnes notamment pour choisir leur président, leurs députés et gouverneurs, dix ans après les pires violences électorales de l’histoire du pays (plus de 1.100 morts), alimentées par des doutes substantiels sur la sincérité du résultat de la présidentielle.

“Ce n’est pas un secret, (il y a des gens, ndlr) qui redoutent de possibles violences”, a déclaré Marietje Schaake, députée européenne à la tête de la mission d’observation de l’UE. “C’est évident que cela créerait une situation dans laquelle tout le monde est perdant”, a-t-elle ajouté.

A LIRE =>  Les grands philanthropes d’Afrique : Mohamed Ould Bouamatou

“Il est de la responsabilité de tout un chacun de garantir à tous le droit de voter en son âme et conscience, et de pouvoir le faire en sécurité”, a poursuivi Mme Schaake lors d’une conférence de presse à Nairobi.

La Néerlandaise Marietje Schaake a par ailleurs annoncé lundi qu’un premier groupe d’une trentaine d’observateurs de l’UE ont été envoyés à différents endroits du Kenya. D’autres observateurs doivent être déployés à mesure que les élections approchent, pour en porter le nombre à environ 100.

A LIRE =>  Élections controversées en Guinée: les réseaux sociaux coupés

Selon l’UE, cette mission d’observation est “une des plus importantes” jamais envoyées par l’Union européenne dans le monde.

L’élection présidentielle opposera le président sortant Uhuru Kenyatta au chef de file de l’opposition Raila Odinga, déjà trois fois candidat malheureux (1997, 2007 et 2013). Battu dès le premier tour en 2013, M. Odinga avait dénoncé des irrégularités avant d’accepter la validation des résultats par la Cour Suprême.

La société civile kényane avait également dénoncé certaines irrégularités, dont des taux de participation supérieurs à 100% dans certains bureaux de vote.

Ces derniers jours, l’opposition a affirmé, sans en apporter la preuve, que le parti au pouvoir a ourdi un plan en vue de truquer les élections 2017, à savoir de “faux bureaux de vote” dans lesquels les urnes seraient artificiellement remplies de bulletins favorables à ses candidats.

Lundi, l’ONG Human Rights Watch a fait état de menaces et d’intimidations entre communautés dans la région de Naivasha (centre), dans la vallée du Rift, une des zones affectées par les violences électorales de 2007-2008.

L’ONG assure avoir documenté six cas de “menaces directes” contre des partisans de l’opposition. Un groupe de jeunes hommes aurait par ailleurs dit à huit partisans de l’opposition de “ne pas s’approcher des bureaux de vote s’ils ne comptent pas voter pour le parti au pouvoir”.

A LIRE =>  Les grands philanthropes d’Afrique : Mohamed Ould Bouamatou

“Certains partisans de l’opposition disent avoir commencé à rassembler leurs affaires pour fuir la zone par crainte d’un retour d’un conflit ethnique. Mais vu qu’ils sont enregistrés comme électeurs à Naivasha, ils ne pourront pas voter dans une autre partie du pays”, a ajouté la même source.

- Advertisement -

A lire également

- Advertisement -

L'info première en Guinée

Plan de riposte économique : Dr Ousmane Kaba dénonce où il y a de problèmes

Suite aux annonces des mesures de riposte économique face au Covid-19 , le président du PADES a fait son analyse ce mercredi.Invité dans...

Siguiri: près de 70 millions GNF emportés par des malfrats dans une attaque

Les attaques armées se multiplient sur les différents axes routiers de la Guinée. Le dernier cas en date s'est produit dans la journée du...

Orange Guinée auprès du Ministère de la Santé dans la lutte contre le Covid 19

C’est ce mardi 7 avril 2020 que M. Aboubacar Sadikh Diop (Directeur Général d’Orange Guinée) et le Colonel Rémy Lamah (Ministre de la Santé),...

COVID-19 : la Chine accusée d’avoir passé sous silence l’épidémie à ses débuts

Début  février, le président chinois Xi Jinping a appelé à un contrôle encore plus strict des discussions en ligne afin de garantir une "énergie...

“…ils ont fait ces mesures pour sortir des milliards qui vont être partagés entre quelques personnes”, réagit Chérif Abdallah

Les mesures de riposte économique à la crise sanitaire Coronavirus (COVID-19) présentées par le gouvernement guinéen continuent de susciter des réactions. Le dernier cas...
0 Shares
x