Rate this post

La fédération guinéenne des associations des guérisseurs traditionnels et herboristes de Guinée a au cours d’une conférence de presse le jeudi 31 août 2017 accusé le ministère guinéen de la santé d’avoir détourné une forte somme d’argent destinée à la construction d’un hôpital des tradi-praticiens en Guinée.

Dans son exposé, Mamady Daman Traoré président de cette fédération a dit que c’est suite à un projet monté par sa structure et non par le ministère que la CEDEAO a donné 2 milliards 143 millions de francs guinéens(GNF) pour la construction d’un hôpital.

A l’en croire, ce montant a été détourné par le ministère de la santé. “Le ministère de la santé a détourné 2 milliards 143 millions de francs guinéens qui était destiné à la construction de l’hôpital des tradi-praticiens guinéens. Lors de la rencontre de 16 pays au Burkina Faso pour une formation, le président de la CEDEAO m’a demandé de monter ce projet en tant que président des guérisseurs traditionnels. Arrivé en Guinée, j’ai expliqué à l’ancien ministre, Naman Keita et le secrétaire général, Docteur Younoussa. Ils m’ont demandé de réunir tous les tradi-praticiens pour former une fédération. On a cherché un agrément qui a été signé par le ministre et moi. Pour envoyer le projet au niveau de la CEDEAO, il a fallu que je revende ma voiture”, a-t-il expliqué.

Avant de demander une rencontre avec le président Condé pour lui expliquer sa mésaventure, Daman Traoré a fait savoir qu’une plainte a été portée contre le ministère de la santé.

“Le ministère m’avait promis qu’une fois le projet financé, j’aurais ce que j’ai dépensé. Malheureusement, jusqu’à présent je n’ai ni le projet ni ma voiture. Nous avons porté plainte contre le ministère, le président de la chambre d’accusation nous a dit que ce n’est pas son rôle de juger le ministère de la santé. Il nous dit de nous adresser à la Cour d’appel”, a-t-il précisé.

Mamadou Aliou Barry pour Aminata.com
(+224) 622 304 942

PARTAGER

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here