Les membres de Dinguiraye Action ont visité samedi dernier certains sites historiques d’Elhadj Oumar Tall.

La délégation s’est rendue tout d’abord à Fouga, une localité située à 3 kilomètres du centre urbain, où se trouve le « Kolomba » (grand puits en Maninka). C’est là que pour des besoins d’eau potable, Cheick Oumar Tall avait creusé, avec le bout de sa canne, un petit trou d’où jaillit de l’eau potable et fraîche. Une eau qui selon des témoignages a servi pour la construction de la mosquée de Dinguiraye.

Ensuite, les délégués de Dinguiraye Action se sont rendus au Tata, qui est un mur crénelé de pierres et de mortiers, dont la hauteur initiale était de 6 mètres avec une épaisseur de 30 centimètres. C’est ce Tata qui sécurisait la ville sainte de Dinguiraye. Ces sites historiques visités sont tous en souffrance et leur réhabilitation s’impose.

Très touchés après leur entretien avec les gardiens de ces sites, les membres de la délégation de Dinguiraye Action promettent de poursuivre cette mission de reconnaissance. L’idée étant de les faire découvrir au monde entier et promouvoir les visites sur les lieux mais aussi inciter les bonnes volontés à s’impliquer dans leur restauration.

Au nombre des recommandations soumises au public, il y’a le renforcement de la sécurisation de ces sites par des grillages et tout autre équipement approprié à cet effet.

Depuis quelques années les gardiens de ces sites historiques font tout ce qu’ils peuvent pour les protéger. Faute de moyens adéquat leurs efforts risquent d’être vains.

Pendant ce temps, la semaine culturelle, artistique et sportive de Dinguiraye Action se poursuit dans la cité d’Elhadj Oumar Tall avec une large mobilisation, une première estime la population.

Oumar M’Böh pour Aminata.com

Tel : (+224) 622 624 545/666 369 744

E-mail : mbooumar@gmail.com  

 

PARTAGER