A LA UNEPolitique

Dialogue politique: à la place des facilitatrices, la CPR choisie pour porter voix auprès du quatuor

C’est au moins l’information qui a filtré ce mercredi, 26 octobre 2022 au siège du parti Bloc Libéral de Dr Faya Millimouno. À l’occasion de ladite rencontre entre le premier ministre et les membres de la Coalition Pour la Rupture CPR, il a été demandé à ces leaders de porter la voix des facilitatrices auprès des autres coalitions politiques qui s’abtiennent jusque-là de prendre part à ce dialogue inclusif.

En compagnie de l’équipe de Dr Makalé Traoré, Dr Bernard Goumou, Chef du Gouvernement de la transition, a indiqué que cette tournée entamée dans les QG des partis politiques, s’inscrit dans le cadre des activités préparatoires, relatif à l’ouverture du cadre dialogue inclusif. À en croire le patron du Palais de la colombe, il est important d’écouter toutes les parties prenantes avant d’aller à ce dialogue tant réclamé par la classe politique guinéenne.

Selon Dr Bernard Goumou, on ne peut aller dans le cadre de dialogue sans qu’il ne se déplace pour rencontrer les parties prenantes, pour les écouter , prendre en compte leurs suggestions et préoccupations.

« Ce cadre de dialogue sera permanent. C’est pourquoi les filles et fils de la Guinée devront se retrouver afin d’échanger, se dire la vérité pour pouvoir construire une meilleure Guinée. Notre pays a trouvé un accord avec la CEDEAO sur la durée du chronogramme qui est de 24 mois et qui va être très prochainement soumis à la conférence des Chefs d’États et de Gouvernement. Mais au-delà, je pense que les problèmes guinéens doivent être resolus par les Guinéens eux-mêmes. Si l’on s’entend dans un cadre de dialogue pour dire que c’est ce que nous voulons pour notre pays, il est évident que tout le monde va acter cela. Et j’avoue que le Président de la transition est dans cette posture. Donc, je vous demande d’être la porte de voix de nos facilitatrices auprès de vos collègues qui hésitent encore de venir autour de la table», a exhorté Dr Bernard, avant de signifier que des TDR sont actuellement en phase de rédaction par les facilitatrices, TDR qui seront soumis au médiateur de la CEDEAO.

A LIRE =>  Siguiri_ 5 cas de diphtérie signalés dont 3 morts

Prenant la parole après l’exposer du premier ministre Goumou et les facilitatrices, le CPR, par la voix de son porte parole de circonstance, n’a pas manqué de poser certaines conditions avant d’une quelconque participation à ce dialogue inclusif.

«Le traitement égalitaire de toutes les coalitions prenant part au cadre de dialogue, la séparation des questions politiques des questions judiciaires lors du cadre de dialogue, l’affirmation de la souveraineté du pays, la désignation d’au moins un membre par coalition pour participer au cadre de dialogue », a laissé entendre M. Daniel Kolié, rassurant tout de même au premier ministre, leur participation au nom de la paix, la concorde, l’unité nationale, ceci pour faciliter le retour rapide à l’ordre constitutionnel.

Sâa Robert Koundouno

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Translate »