La 2ème édition de la foire artisanale de Guinée a été lancée officiellement ce samedi 28 décembre  à Labé, la capitale de moyenne  Guinée, a-t-on assisté. Dans son discours de bienvenue, Oumar Barry responsable de la structure de communication ‘’Rev’  Media’’ initiatrice   et organisatrice de cette foire artisanale au Fouta Djallon  a dit que l’objectif de cette foire est  le même que toutes les autres foires qui est celui de créer un espace de rencontre et d’échange mais aussi de vente.

Pour lui, la Guinée a une chance naturelle d’avoir quatre régions avec des particularités artisanales.  Ce qui fait que selon lui l’artisanat qu’on trouve au Fouta, on ne le trouve pas dans les autres régions et vice versa. « Même si certaines activités artisanales se recoupent.  Les artistes sentent très à l’aise de se retrouver ici chaque année afin d’échanger d’expérience et de vendre les produits qu’ils ont eu à faire au cours de l’année. L’autre facteur est que le public à  la chance d’accéder aux articles des artisans de ces quatre régions au même moment. C’est aussi un lieu de divertissement pour la jeunesse de Labé qui est vraiment dans le besoin » a-t-il ajouté.

 

A l’en croire, la particularité de cette édition commence par les nouvelles dispositions prises notamment la construction des stands. La deuxième des choses dit-il est le classement des artisans par secteurs d’activités. Chaque région naturelle a un pavillon. Poursuivant, il a fait savoir que toutes les préfectures et les pays voisins présents ont chacun un stand et que cette année il y’a même des pavillons pour la presse. « Notre ministère de tutelle s’est fait représentée par la construction d’une case appelée ‘’case de la paix’’. On n’est pas en période de guerre pour qu’on parle de la paix mais on peut s’investir au maximum pour sa sauvegarde. La situation géopolitique que nous vivons aujourd’hui en Guinée, tout le monde doit se donner les mains pour maintenir cette paix. Cette foire ne pouvait pas avoir lieu sans que l’on ne fasse la promotion de cette paix sans laquelle, il est impossible de parler de développement dans un pays. Dans cette case on peut retrouver la maman Guinée avec ses quatre enfants qui ont chacun une particularité régionale. C’est-à-dire habillé aux couleurs et tradition d’une région donnée. L’une des nouveautés de cette 2ème édition c’est l’exposition des articles faits par détenus de la prison civile de Labé » a-t-il conclu.

 

Pour sa part, Sow Abdoulaye président de la fédération régionale des artisans de Labé a dit que l’artisanat est un secteur de croissance qui joue un rôle capital dans le processus de développement  et représente une part importante des activités économiques de la Guinée. Selon lui ce secteur contribue  à la fois à la formation professionnelle des groupes défavorisés et vulnérables et à la création d’emploi  pour les pauvres en milieu urbain  comme rural. A l’entendre parler, plus de 20.000 citoyens  et citoyennes de la région  dont 9.000 femmes s’exercent dans le secteur de l’artisanat. Parlant des difficultés il évoque le manque de source de financement adapté, la faiblesse d’écoulement des produits, la rareté de l’électricité, le manque  d’infrastructure et équipement. De son côté Loucény Camara ministre guinéen de l’hôtellerie, du tourisme et de l’artisanat a promis la construction prochaine de trois villages artisanaux dans le pays dont un à Labé.  A  rappeler que cette foire se poursuivra jusqu’au 5 janvier prochain.

 

Mamadou Aliou Barry pour Aminata.com
+224 622 30 49 42

PARTAGER

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here