Déguerpissent à Dar-es-salam : “notre État a perdu la tête”, réagit l’ancien premier ministre Lansana Kouyaté

Lansana Kouyaté, président du PEDN
Lansana Kouyaté, président du PEDN

Les réactions se multiplient après le déguerpissement forcé des riverains de la décharge de Dar-es-Salam dans la commune de Ratoma en n banlieue de Conakry ce jeudi 23 mai 2019.

Dans un tweet, Lansana Kouyaté leader du parti de l’espoir et du développement national (PEDN) parle d’un traitement inhumain. Pour cet ancien premier ministre, l’État guinéen a perdu la tête.

“Après avoir déguerpi sans ménagement les habitants de Kaporo-rail. Voici le drame de ceux de comboss soumis au même traitement inhumain. Notre État a perdu la tête. #Guinée 🇬🇳 #Combos”, a tweeté l’ancien premier ministre.

Mamadou Aliou Barry pour Aminata.com

(+224) 622 304 942