Face aux massacres, que faut-il faire encore ? [Par Lamarana Diallo]

Des pneus brûlés lors d'une violente manifestation contre le 3e mandat
Des pneus brûlés lors d'une violente manifestation contre le 3e mandat

-Ils nous ont conseillé de s’éloigner de Cellou Dalein le vautour prédateur, nous avons quitté son parti.
-Ils nous disent de nous méfier des politiciens, nous avons abandonné la politique.
-Ils nous demandent de ne pas sortir manifester, nous sommes resté à la maison.

-ils nous donnent l’ordre d’ouvrir nos commerces et ils nous barrent la route et dispersent nos paisibles mamans dans les marchés à coup de gaz lacrymogènes.

-Ils sont ici armés et hargneux, ils ouvrent nos cours fermées, défoncent nos portes verrouillées, ils entrent dans nos salons sans y être invités.

Pire, ils nous insultent, en utilisant les propos ethniques, nous les entendons nous dire : vous les PEUL………!
Ils éventrent nos sacs et valises, empochent argents et objets de valeur.

Pire, ils nous frappent devant nos enfants, humilient nos pères et mères sous nos yeux !
Pire encore ! Ils blessent, traînent, bousculent nos frères !

Pire ils font ! Violentent nos sœurs et mères, des attouchements indélicats qui s’apparentent au viol.
Ils ont renversé les marmites sur le feu, uriner dans les bols, cracher sur nos nattes.

Nous ne sommes pas sortis comme vous nous avez conseillé, mais eux, ils sont venus à la maison, ils ont tiré sur nos frères, qui sont morts sur le champ, ils ont logé trois balles dans la tête de Kalidou qui était dans les toilettes.
Le “ils” désigne des hommes en tenue et nos gouvernants !
Vous vous rappelez du gendarme qui a fait quelques pas en arrière pour casser le rétroviseur de la voiture ?

Vous vous souvenez de cette mère qui a reçu les coups de crosse au visage, et les lèvres déchiquetées de la femme de Wanindara qu’ils ont frappé dans sa chambre.

Oui oui je sais que vous n’avez pas oublié, mais ça vaut le coup de vous le rappeler.
Retenez ceci, ils continueront à nous blesser, tuer, insulter, vandaliser nos biens….pour l’unique et simple raison que nous sommes des PEULS !
Qu’est ce que nous devons faire encore pour échapper à la violence et vivre enfin en paix dans le pays de nos ancêtres ?

Pourquoi c’est dans nos quartiers seulement il y a des morts ?
Dites moi s’il vous plaît, moi ce profane en droit, quel article du code pénal puni de la peine de mort celui qui brûle un pneu sur la chaussée ?
Selon quelle loi ils tirent à bout portant sur le lanceur de pierre ?

Que faire ?
PEUL nous sommes PEUL nous le resteront, je sais ça les dérange mais c’est ainsi que le créateur à voulu que nous soyons.
La liste des victimes s’allonge et nos frustrations augmentent aussi.
C’est moi Lamarana Diallo qui vous pose ces questions, veuillez me répondre sans ambages ni ambiguïté !