Amadou Damaro Camara, président du groupe RPG arc-en-ciel à l'assemblée nationale
Amadou Damaro Camara, président du groupe RPG arc-en-ciel à l'assemblée nationale

Le retrait de l’opposition républicaine du comité de suivi des accords politiques du 12 octobre et l’annonce et sa reprise des manifestations étaient à la Une de l’Assemblée générale hebdomadaire du RPG-Arc-en-ciel samedi dernier, a constaté Aminata.com.

Prenant la parole au nom de sa formation politique, Amadou Damaro Camara membre du bureau politique national du RPG et président du groupe parlementaire RPG-Arc-en-ciel a dénoncé cette attitude des opposants au régime Alpha Condé.

‘’Quand des magistrats en charge de l’application de la loi la viole, cela n’abroge pas la loi. Il y a une instance devant laquelle on peut porter plainte contre les magistrats.
La classe politique a pris l’habitude de contourner la loi pour aller à des négociations au nom de la paix. En fin de compte, on n’a pas ni paix ni de stabilité pendant que les lois ne sont pas respectées. Cellou Dalein Diallo a un autre agenda, c’est d’empêcher Alpha Condé de gouverner”, a indiqué honorable Damaro.

Et Monsieur Camara de poursuivre: “Nous avons rencontré la communauté internationale, la société civile et le ministère de l’administration du territoire. On a annoncé au nom de la mouvance notre position. Premièrement, on demandeau ministère de l’administration du territoire d’installer les conseillers élus dans toutes les communes de la Guinée. Deuxièmement, le minimum qu’on puisse faire, c’est d’installer dans les 330 communes qui n’ont pas de problèmes. Pourquoi on veut bloquer Yomou parce qu’on ne s’entend pas à Dixinn alors que les réalités ne sont pas les mêmes?”

Mamadou Aliou Barry pour Aminata.com

(+224) 622 304 942

PARTAGER