A LA UNEPolitique

Dalein : Ce pouvoir manque de vision et de dynamisme. Nous sommes dans une crise aiguë

« Ce pouvoir manque de vision et de dynamisme. Nous sommes dans une crise aiguë où l’ensemble des gouvernements du monde cherchent à assister les entreprises et les citoyens pour passer les crises. Le prix du carburant a un effet sur l’ensemble des prix, notamment les prix des denrées de première nécessité. Aujourd’hui, le prix à la pompe, l’État et ses démembrements prélèvent près de 2500 GNF sur les 9000 GNF d’impôts et taxes divers je crois 2495 Gnf au niveau du gasoil. L’Etat veut augmenter ses prélèvements sur le prix du gasoil, ce n’est pas juste »

, a-t-il fait savoir le jeudi 15 avril dans l’émission “On Refait le Monde ” de Djoma Groupe.

« Aujourd’hui, déjà avec l’État de nos infrastructures, pour envoyer une tonne de riz à Nzérékoré, vous êtes obligés de payer plus de 500 mille francs guinéens la tonne, alors ça coûtait que 400 mille Gnf il y a quelques années, parce que la route se dégrade dès que vous faites 2 voyages, vous êtes obligés de changer de pneu. Les lames de ressort qui coûtaient 400 mille Gnf, aujourd’hui coûtent 1.500.000 Gnf. Or, après chaque voyage, vous êtes obligé de changer les lames de ressort. Et si vous augmentez le prix du carburant, l’impact sera très fort. Je ne vois pas dans le contexte de crise-là quelle est la justification », fait remarquer cet ancien Premier ministre.
Pour finir, le président de l’UFDG et vice-président de l’Internationale Libérale croit savoir que la conséquence de cette cherté est due à l’entêtement de l’État.

A LIRE =>  Voici les raisons de la visite de Cellou Dalein Diallo leader de l'UFDG en Côte d'Ivoire
Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Translate »