Des militaires guinéens devant le Palais présidentiel Sékhoutoureyah
Des militaires guinéens devant le Palais présidentiel Sékhoutoureyah

Des sources locales nous apprennent que la commune urbaine de Dabola en haute Guinée est complètement militarisée après des violentes manifestations contre le délestage électrique et le manque d’eau potable.

Interrogé ce jeudi 21 février 2019, Salifou Cissoko jeune leader à Dabola a confirmé l’information. «Ce qui est en train de se passer à Dabola est extraordinaire parce que les forces de sécurité qui sont venues de Conakry, Mamou et de Faranah sont en train de pourchasser les citoyens jusque dans les maisons. Nos parents sont stigmatisés. La ville est complètement militarisée. Il y a partout des barrages. La ville est assiégée. On dirait une ville en état de guerre. Treize(13) de nos amis sont arrêtés et transportés à Faranah où ils sont emprisonnés. Parmi eux, il y a des enseignants», explique Monsieur Cissoko.

Mardi dernier, alors qu’une négociation se tenait au domicile du patriarche de la localité, le préfet et certains de ses cadres ont été pris à partie par des jeunes manifestants.

Pour Salifou Cissoko, ce sont les élèves dont les professeurs font partie des personnes arrêtées et emprisonnées à Faranah qui se sont attaquées au préfet.

Mamadou Aliou Barry pour Aminata.com
(+224) 622 304 942

PARTAGER